Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 23:00


 Jean d'ORMESSON





Image Hosted by ImageShack.us




Jean d'Ormesson, surnommé par certains proches et  journalistes Jean d'O est né à Paris, le 16 juin 1925, d'une famille de conseillers d'État, de contrôleurs généraux des finances, d'ambassadeurs de France et de parlementaires, parmi lesquels un chancelier de France et un député à la Convention nationale. Elève brillant, il accumule très vite les diplômes : agrégé et diplômé d'études supérieures de philosophie, normalien... Cet érudit ne s'arrêtera pas là. Jean Lefèvre, comte d'Ormesson, embrasse une carrière de haut fonctionnaire devenant président du conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l'Unesco. Il s'essaie également à l'écriture : 'L'Amour est un plaisir', son premier roman, publié en 1956 chez Julliard, mais celui-ci n'aura que peu de succès. Il a alors  30 ans.


C'est en 1971 que débute réellement sa carrière littéraire, avec la parution de 'La Gloire de l'Empire', Grand Prix du roman de l'Académie française.

Haut fonctionnaire, journaliste, Jean d'Ormesson dirige Le Figaro entre 1974 et 1977. Moderne académicien, il propose la candidature de Marguerite Yourcenar, première femme à entrer à l'Académie Française.


Ses oeuvres dénotent insouciance et joie de vivre comme certains de ses mots d'auteur et comme son écriture que je vous fais découvrir ci-après.




Image Hosted by ImageShack.us




Graphologiquement cette écriture illustre parfaitement deux phrases de Jean d'Ormesson que je ne résiste pas au plaisir de vous citer:


"Une certaine légèreté demande plus d'efforts que la pesanteur, les leçons de morale, la gravité, l'ennui qui s'en dégage. Mais elle est liée aussi à une certaine grâce, au charme, au plaisir. "

"Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise"


Cette écriture dansante, légère, au trait pâteux, un brin à l'étroit dans le format de la page du livre qu'il dédicace,  virevolte avec le mots, avec les lettres, avec le noir et le blanc.

La grâce du tracé, les lettres parfois à peine esquissées, la simplification des formes (le "p" en particulier) ne poussent pas l'écriture au laisser-aller. Des angles bien présents, viennent en effet raidir parfois le graphisme, donner du tonus, de l'accroche, du sens de l'effort dans cette valse à quatre temps.


Les formes pincées des lettres affectives comme le "a" et le "o" et celles des "n" soulignent à quel point Jean d'Ormesson puise sa force dans la réflexion et la retenue. Pudique, certainement et fort éloigné de l' image de grand séducteur qu'il laisse flotter autour de lui avec beaucoup de malice et d'humour sans doute un poil intéressé.

Voilà donc une écriture qui sait se donner la peine d'être primesautière sans que cela n'altère une prise en compte parfaitement lucide et sans concession de la réalité.

Si la mise en page, le format de l'écriture nous montre également que l'homme fait fi des règles pourvu qu'il les jugent inadéquates, les prolongements hauts des "p", les finales surplombantes des "t" et la signature non dépourvue d'un certain panache trahissent un  besoin de pouvoir, de mise en vedette et de contrôle de la situation.

C'est aussi l'art du sourire dans la douleur, art que l'écrivain a nécessairement appris en traversant un siècle de tragédies. Art qu'il a sans nul doute également puisé dans la lecture des "Mémoires d'Outre-Tombe"de Chateaubriand


Questionné sur le chat de Libernautes à ce sujet, voici deux de ses réponses:

Que vous apporte les lectures de Chateaubriand ?

Chateaubriand comme Proust me font d'abord beaucoup rire.

Vous dites que Chateaubriand et Proust vous font rire, s'il vous plait dites nous en plus !...

Proust et Chateaubriand ont des phrases très longues, tout le monde le sait. Ils peuvent aussi écrire :

Chateaubriand : " Il faut être économe de son mépris étant donné le grand nombre des nécessiteux ", Proust : "L'amour c'est l`espace et le temps rendus sensibles au cœur". Ce n'est pas à se tordre mais c'est mieux que ça.

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

cat ... 28/11/2006 16:27

c'est quelqu'un qui m'attire mais dont je n'ai pas encore osé mettre le nez dans ses romans ... un jour sans doute :D
bisous Catherine

alaligne 29/11/2006 18:01

c'est agréable à lire...... après c'est (comme toujours) une histoire de goût...
Bisous cat

MIKE 26/11/2006 11:11

Passionnant ton article sur  " Jean d'Ormesson "    L'analyse graphologique est claire , enlevée . On sent que tu t'es fait plaisir en l'écrivant . Quant aux citations de Chateaubriand ; un vrai régal !

alaligne 26/11/2006 12:39

merci Mike, c'est vrai que j'ai pris du plaisir en l'écrivant... Plus ça va plus je me libère...

kickoff 26/11/2006 11:01

je n'ai jamais été une grande fan de cet homme là.....mais ton analyse me scotche !
Cela me rappelle les épithètes, les adjectifs, les qualificatifs qu'on peut donner aux vins en dégustation.........tu les regarde, tu en fais le tour, tu le respire, tu le goûtes, tu le gardes, tu en saisis la profondeur .....et tu utilises un vocabulaires riche est varié en émotions pour nous en faire le portrait.
Ton travail est extrêmement interessant et je ne manquerai pas de venir lire tes prochaines analyses.
Par contre j'ai vu sur ton site pro qu'il faut un original , possèdes tu des originaux pour ce travail ?
 
Bon week end
kickoff

alaligne 26/11/2006 11:05

OUi kickoff, toutes les écritures que je diffuse sur ce blog sont des originaux... livres achetés dans des brocantes ou sur Ebay aux enchères.
La lettre d'Amélie Nothomb m'est adressée personnellement... je lui avais demandé un échantillon de son écriture...

Moâ 25/11/2006 10:59

Kikou Cath.  :-)))

Bisous ma belle...

alaligne 26/11/2006 12:38

merci pour ce bouquet Moâ...
:0010:

Lucquiaud 25/11/2006 00:41

Bonne fête Catherine  :D
Annie et Patrice

Jo 24/11/2006 18:32

Toujours très intéressantes, ces études graphologiques. Je trouve fascinant tout ce qu'on peut lire au-delà des mots. Tu as un bien joli métier (et peu répandu, ou c'est une idée ?).
 

alaligne 25/11/2006 10:24

Non ce n'est pas une idée.... mais beaucoup plus répandu que les gens ne le pense en général car ce n'est pas une spécificité franco-française. Les graphologues sont présents dans presque toute l'europe (écoles ou enseignement universitaire) et aux Etats-Unis ce que peu de gens savent...

Baggins 24/11/2006 18:29

Je connais à vrai dire peu Jean D'ormesson ...peut être est ce un tord de ne que connaitre l'homme qu'a travers  ces engagements politiques ..ceci dit j'apprécie beaucoup ces citations sur Chateaubriant ...Bisous Cath

alaligne 25/11/2006 10:22

Il ne cache nullement en effet son attachement à la droite française, ce n'est un mystère pour personne... Disons qu'il se situe dans un courant de droite chrétienne et modérée.
Big bisous my Lord

bettina 24/11/2006 18:04

Comme c'est intéressant, et bien amenée cette étude...
Jean d'Ormesson j'aime assez bien que je ne l'ai jamais lu...mais c'est vrai, il a ce côté charmant bien élevé qui ne manque pas d'intérêt...
j'attends avec impatience cette de Colette...particulièrement
Bises à toi

alaligne 25/11/2006 18:31

Ok pour Colette alors...

Lucquiaud 24/11/2006 16:55

Effectivement les citations mises en référence , en fin d'article ,sont à hurler de rire, surtout celle de Châteaubriand...
A celle de Proust, je me permets de rajouter : "...et  qui fragilisent le coeur"... / ...L'amour prend du temps et nous fait surtout courir , il nous ferait même franchir des montagnes...
Il est vraiment bien tourné ton article sur Jean d'Ormesson Catherine, et j'écarquille les yeux quant à tes connaissance en graphologie se rapportant à la personalité et l'oeuvre de personnes de cette qualité .
Bisous de Annie et Patrice

alaligne 24/11/2006 18:00

C'est mon job Patrice... aucun mérite à cela... as-tu lu mes graphos d'Ellroy, Nothomb et de Bory?.... la prochaine c'est soit Exbrayat, soit Colette, voire Marguerite Duras... je ne sais pas encore...

tiphaine 24/11/2006 14:31

et bien je n'ai rien lu de Jean D'ormesson mais j'ai lu toute la recherche du temps perdu et c'est vrai !! il ya des moments drôles vraiment !!
j'ai terminé de lire le "dahlia noir " j'ai bien aimé ! mais j'ai pas trop aimé le film! c'est vrai que c'est pas si facile à lire mais j'ai bien aimé l'atmosphère et comment est traité la psychologie des personnages !
A bientôt

alaligne 24/11/2006 17:58

Que tu n'ais pas aimé le film... cela ne m'étonne pas... james Ellroy est très difficile à adapter à l'écran... Jean d'O est à découvrir pour son style en particulier... il écrit vraiment bien et tiens au fait moi aussi j'ai beaucoup ri... mais en lisant les Mémoires d'Outre Tombe de Chateaubriand...... écriture tellement ciselée, tellement hors qualificatifs et ponctuée de saillies d'humour irrésistible... Peu de gens me croient et pourtant...