Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 23:00

Blog-notes*

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

IV (suite)

 

- Tout se passe comme vous le souhaitez ? Vous n'avez besoin de rien ? Me demanda-t-il.


- Non, non, merci, je viens de terminer le rapport que je dois vous laisser. J'ai pratiquement fini, juste le temps de me relire et de vérifier que je n'ai rien oublié.


- Votre conclusion ?


- Bien... Il ne fait aucun doute, graphologiquement parlant, que la lettre qui a été retrouvée a bien été écrite de la main de la jeune Morgan.


Guedj opina de la tête, visiblement soulagé par cette phrase.


- Néanmoins... ajoutai-je


Je vis sa mine se rembrunir immédiatement et ses sourcils se froncer en attendant la suite.


- Néanmoins repris-je, je comprends la réaction des parents. L'écriture de Morgan a beaucoup changé en un an. Si j'ai retrouvé suffisamment de similitudes pour pouvoir lui attribuer cette lettre, j'ai noté une lente et constante dégradation au fil de ces derniers mois. Tout se passe au niveau de l'écriture comme si elle avait régressé peu à peu vers un modèle très enfantin. D'un modèle assez conventionnel actuel chez les adolescentes de sa génération - vous verrez dans le rapport que j'y fais allusion- elle semble être retournée au temps de son enfance. Cette lettre, précisai-je en lui tendant le document, elle aurait pu l'écrire à l'âge de neuf, dix ans, au mieux à son entrée en sixième.


Il resta silencieux quelques instants, soupira et vint s'asseoir en face de moi.


- Vous savez, le nombre de suicides d'adolescents, en particulier celui des jeunes filles dans la tranche d'âge 15-16 ans dont les parents sont séparés est assez important. Les ruptures, la pression souvent ressentie dans le cadre scolaire, la consommation de cannabis, enfin toutes sortes de facteurs interviennent et peuvent entraîner un jeune dans une sorte de spirale, de glissade dans des comportements suicidaires. Morgan semble le parfait exemple de ce mal vivre d'une certaine jeunesse. Heureusement beaucoup résistent, se trouvent quelqu'un à qui parler avant de passer à l'acte, ou bien font des simulacres de suicide qui attirent l'attention de leur entourage et changent parfois les comportements autour d'eux. J'ai en tête l'exemple récent d'un jeune garçon, ancien de la DDASS, qui après s'être tranché les veines du poignet a trouvé la force d'appeler sur son portable une assistante sociale pour laquelle il avait de l'affection et qu'il considérait comme une mère de substitution. Ce coup de fil lui a sauvé la vie.


- Bel exemple de résilience, commentai-je à mi-voix


- Ho là! Vos théories de psy, vous savez ce que j'en pense... Bon, revenons à votre travail. Pouvez-vous le mettre au propre et par écrit rapidement ? Vous me le ferez parvenir par mail. Soyez très technique dans la rédaction. J'en ferai sans doute une copie pour les parents de la jeune fille. Alors du technique, rien que du technique !


Evidemment pensai-je, il s'attend à quoi d'autre ? Encore un qui est persuadé que les graphologues sont des littéraires qui passent leur temps à romancer la personnalité des gens. Il faisait référence à quoi, là ?


Bien sûr, il avait lu le bouquin que j'avais écrit après la fuite de De Bradler, puisque c'était suite à sa parution qu'il avait repris contact avec moi, d'une part pour me dire que j'aurais pu y relater son accueil de façon plus chaleureuse lorsqu'il avait pris ma première déposition, d'autre part lui donner un rôle plus important et qu'enfin il l'avait trouvé charmant, ce qui ne m'avait pas paru à l'époque et ne me paraissait toujours pas, être un véritable compliment. Transformé en critique littéraire, il en avait analysé la forme, soulignant avec une désespérante précision les quelques coquilles émaillant le récit. J'avais eu beau lui expliquer l'absence de correcteurs professionnels chez mon éditeur et les conditions nullardes dans lesquelles j'avais signé le bon à tirer, il insista lourdement et prit un malin plaisir à me mettre face à ma responsabilité " d'auteur ".


Pourtant peu de temps après cette prise de contact téléphonique, il avait fait appel à mes services dans une affaire de faux en écriture. Grâce à lui, j'avais pris goût aux authentifications, m'étais formée à la méthode Standard Handwriting Objective Examination de certains experts et développé ce service auprès de ma clientèle privée. Le manque à gagner, lié à la perte de mon principal client en recrutement, s'était peu à peu comblé par l'afflux d'une clientèle en proie à toutes sortes de problèmes mais dont l'avantage indéniable était de payer rubis sur l'ongle, voire souvent à l'avance, mes prestations. Sans s'en douter, il était devenu l'artisan de la reprise de mon chiffre d'affaires.


CQFD, je pouvais supporter qu'il soit de temps en temps un peu agaçant.


J'ajustai mes lunettes et pris mon ton le plus professionnel pour lui promettre donc d'être un modèle de technicité et cela parut le rassurer.


- Vous savez très bien que normalement, j'aurais dû faire appel à un expert, ajouta-t-il en guise d'excuse.


- Depuis le temps que je travaille pour vous, je n'ai plus besoin de faire mes preuves, il me semble, bougonnai-je, sincèrement vexée. De plus, demander l'agrément des tribunaux  est une démarche que je répugne à faire depuis cette ancienne histoire. J'ai quand même fait l'objet d'une mise en examen à l'époque des faits, vous ne l'avez pas oublié ?


- Justement non, je ne l'ai pas oublié et excusez-moi d'insister mais votre travail que j'apprécie, croyez le au plus haut point, doit également être irréprochable aux yeux de ma hiérarchie. Je prends des risques avec vous ! Et allez donc savoir si vous n'allez pas recommencer à faire de la prose avec les affaires que je vous confie, ajouta-t-il avec un sourire ironique.


Là, il commençait sérieusement à me gonfler. Sa nouvelle promotion l'aurait-elle rendu à ce point sourcilleux et à cheval sur les principes qu'il en vienne à douter de ma crédibilité ? J'avais une pressante envie de lui conseiller désormais de faire appel à la crème de l'expertise mais " un tien vaut mieux que deux tu l'auras " m'avait appris ma chère maman et puis au fond de moi, je l'aimais bien ce commissaire Principal.


- Je vous envoie le rapport dès demain, vous jugerez par vous-même conclus-je, un sourire à faire fondre les plus récalcitrants au bord des lèvres.


- J'y compte bien, répondit-il en clignant de l'oeil


- Je vous raccompagne... Tiens! Vous n'avez rien noté de particulier ?


Je le regardai sans vraiment comprendre le sens de sa dernière question


- Heu! ... Non, rien, j'aurais dû ?


- Oui ! On s'entend enfin parler... Normal, reprit-il en jetant un rapide coup d'oeil à sa montre, c'est l'heure de l'apéritif  et l'annexe du commissariat est à deux pas! Vous m'excuserez, mais le devoir m'appelle, fit-il en mimant le geste de trinquer.

     à suivre........

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis bloggeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

Partager cet article
Repost0

commentaires

koulou (flégroll) 04/12/2006 11:53

Gniark !

Anansie 25/11/2006 14:59

la suite! vite la suite!!!

alaligne 25/11/2006 18:33

OKIDOUKI.........

°°Nina°° 24/11/2006 14:01

Encore un très bel extrait, on en apprend plus sur ce métier si peu connu et on découvre le caractère du personnage... Génial!

alaligne 24/11/2006 14:18

merci Nina, c'est vrai que le but du roman c'est aussi cela... faire découvrir la grapho ;)

Jo 23/11/2006 20:02

Toujours très agréable à lire... Maintenant je suis complètement dans l'histoire. Tu vas tout nous mettre au fur et à mesure ou tu comptes nous lâcher en cours de route et nous laisser sur notre faim ? :)

alaligne 24/11/2006 14:17

Moi vous lâcher!!!!!!!!! :)!!!!

serge 23/11/2006 15:38

Quand j'ai dit "au boulot" , ça voulait pas dire immédiatement !...
ce dialogue (comme celui entre la mère et la fille) est excellent.

alaligne 23/11/2006 18:10

ARF..... Serge... avec moi c'est du rapide... d'où le style du texte ;)))

Lucquiaud 23/11/2006 15:15

Je suppose que ton travail ne se limite pas qu'à l'analyse graphologique des manuscrits mais aussi au style qui , lui aussi, est une empreinte personnelle certainenemnt très "parlante", permettant d'identifier son auteur ou d'en authentifier les ecrits  ... Question que je me pose...
Ton style à toi Catherine , il est bien digeste et vivant , on prend plaisir à te lire ...
Bisous de Annie et Patrice  

alaligne 23/11/2006 15:32

Ce sont vraiment deux choses différentes Patrice. Il ya des graphologues qui n'aiment pas lire et qui sont pourtant excellents. Il se trouve que j'aime L'Ecriture sous toutes ses formes et que c'est cela que j'essaye de partager sur mon blog.
Au fait, bientôt l'écriture de Jean d'Ormesson puis celle de Colette sur ce blog
Toute mon amitié Patrice et Annie

kickoff 23/11/2006 14:53

j'avais oublié de préciser que ton blog fait partie des liens à voir absolument sur le mien .......
Bizzz
kickoff

alaligne 23/11/2006 15:29

Alors là......... Rien de plus à dire

kickoff 23/11/2006 14:51

Bonjour,
je viens de découvrir ton site professionnel.....bravo pour le style, le contenu et l'interet que tu donnes à l'écriture.
J'ai toujours été fascinée par la lettre, son dessin, son envergure, son style........
Joli métier que tu pratiques !
Bizzz
kickoff

alaligne 23/11/2006 15:29

Merci c'est vraiment sympa d'avoir fait le détour... peu de visiteurs y pensent, cela me touche beaucoup...

Bettina 23/11/2006 14:36

Dis donc...la critique de Serge est très constructive...c'est bien que tu l'entende comme ça...
Je suis à jour, les deux derniers extraits sont lus,
bises

alaligne 23/11/2006 15:35

Oui, je lui avais demandé de faire ce ... travail et son avis critique me booste un peu plus encore... Si tu penses à une autre photo pour illustrer Blog-Notes... dis-le moi...
:0010: