Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 09:04


Alaligne dévoile ses sept péchés capitaux...

 

cataoui2.jpg


 

A la demande de guyl,
j'ai répondu par personnes interposées 
(car je suis paresseuse)
au questionnaire des sept péchés capitaux...
         

       
       


LA LUXURE par Jean-Louis Bory:
Gourmandise, paresse, luxure : ce sont les trois vertus cardinales, les vertus de la Fête. Le Paradis sur terre.
        

       
L'ORGUEIL par Eugène Ionesco:
Si écrire, agir, c'est une manifestation de l'orgueil, ne pas vouloir écrire, agir, faire, ce peut être encore de l'orgueil.

      
LA COLERE par Charles Pinot Duclos :
La colère est une haine ouverte et passagère ; la haine, une colère retenue et suivie.  
           
    
     
LA GOURMANDISE par Guy de Maupassant:
De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise
            

       
L'AVARICE par Michel Audiard:
L'avarice est le pire défaut qui existe, si on compte ses sous, on compte aussi ses sentiments.

       
              
             
L'ENVIE  par Grand Corps Malade:
Laisse moi mon stylo, y'a pas moyen que je m'arrête; j'ai une envie d'écrire comme t'as une envie de cigarette. 
     

           
LA PARESSE  par Robert Sabatier:
Que la paresse soit un des péchés capitaux nous fait douter des six autres. 
         
           anti_bug_fck

Vous l'aurez compris, hors l'avarice je suis un condensé de péchés capitaux...



Bonne journée!! 
 
Partager cet article
Repost0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 13:02




Lorsque  mon ami Jean Lehmans baisse 
les tons cela donne un résultat 
qui tout en étant intense est beaucoup
moins électrique...




  

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

    

 Bonne journée!!!

      
 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 09:53

       

Freedom time today






 Si vous avez besoin de respirer un air de liberté,
 
alors regardez et écoutez cette très jolie vidéo...




          



ASSKFORFREEDOM (f&c)
envoyé par Nitoo2110









Excellent dimanche!

Partager cet article
Repost0
26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 09:17




Agite-méninges
Agite-mémoire
 

              

Image Hosted by ImageShack.us 



Dans le dernier extrait de mon roman Blog-Notes, 
le commissaire Delage appelle la jeune auxilliaire de police Mary Kate...
        

N'ayant relevé aucun commentaire s'intriguant de ce "petit détail",
 je vous relance sur le sujet.
               

A quelle Mary Kate, Delage pense-t-il?
               

Deux indices:

  Djamila (Mary Kate) est rousse...

Delage fait référence à un film culte.


Allez, un petit effort...;)

Je suis sûre qu'il y a des cinéphiles parmi vous.




Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 10:49



Oyez, oyez, visiteurs de ce blog la terrible histoire de Junky Bee!





Au petit matin d'innocents pavots présentaient
 leurs pétales veloutés aux rayons déjà dardants du soleil...






Image Hosted by ImageShack.us






Junky Bee, venait de passer la nuit en boite, 
saoûlé de techno, de Red Bull et de Gin tonic, 
il était en quête d'un "After"....,




Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Il découvrit en zigzagant dans la jungle campagnarde

un nouveau lieu de festivités : Le Pink Pacha Pavot.

Ayant déjà pas mal tiré sur des joints toute la nuit, 
le cerveau embrumé, il trouva le lieu beau.

Il y entra, s'installa au bord de la piste de danse
 et se fit servir un coktail maison un
Dreadful grainy pink!






Image Hosted by ImageShack.us






Il consomma, consomma tant et si bien que quelques instants plus tard,
on le retrouva raide stoned au fond de la boite de nuit....



Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Moralité:

"Ni le pavot, ni la mandragore, ni tous les sirops narcotiques du monde ne te rendront jamais par la médecine ce doux sommeil que tu avais hier"

Shakespeare


 



Partager cet article
Repost0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 14:31


   
Jean Lehmans

Comme promis hier voici une seconde peinture de la même série:
       



Intense (2)
  


         

Image Hosted by ImageShack.us






Intensément vôtre.....

               
               
        

Partager cet article
Repost0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 09:01

       

Jean Lehmans est un ami artiste peintre qui me fait l'honneur
 d'accepter que je reproduise sur mon blog certaines de ses oeuvres.

Je commencerai par une série intitulée "Intense"  peinte en 2006


            


Intense (1)
      

              

Image Hosted by ImageShack.us


                 
 

Que cette journée soit intense pour vous! 
             
             
              
              
                    

Partager cet article
Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 11:21

                                                                                                                      
        


C'est la nuit que les elfes sortent, avec leur robe humide au bord, et sur les nénuphars emportent leur valseur de fatigue mort.

Théophile Gautier
              
                         
        

Image Hosted by ImageShack.us

 

              
                       

Image Hosted by ImageShack.us


                
Bon dimanche!
 
         

              

               

Partager cet article
Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 08:39



           

              

Lorsque Pascaly, notre maîkresse favorite 
m'envoie un courrier, voici le résultat:

         
      

Image Hosted by ImageShack.us  

Recto (j'ai modifié un peu l'adresse ;)


                

 

 

Image Hosted by ImageShack.us



Verso

 




Ce courrier contenait un exercice de ses élèves sur mon poème "Mine de rien". 
Pascaly les a fait travailler le texte en leur demandant de répondre aux questions suivantes:

      
De qui parle-t-on? 
Que fait-il?
Faites vous la même chose? Si oui, quand?
Donnez vore avis sur cette poésie.




Je vous livre les critiques de mes jeunes lecteurs en respectant l'orthographe:




Thomas: 11ans et demi Je la trouve très bien, elle change des autres poésie
Rosalie (10 ans et demi): Je trouve qu'elle est bien car on décrit un rêveur en train de récité sa leçon.
Jean-Guy (11ans): Il y a beaucoup de rimes dans cette poésie c'est pour se que je l'aime bien.
Gaël (10 ans): Elle est bien est humoristique.
Laurette (9 ans) : J'aime cette poési car le garçon est comme moi
Coralie (9 ans): Le titre a l'air marant. Mais c'est pas très bien de faire semblant d'apprendre ses leçons. Mais c'est qu'une poésie.
Marie (11 ans): Je l'aime bien car, sa change des autres poésies.
Clément (10 ans): Il y a beaucoup de rimes.
Antoine (11 ans). Il n'y a pas d'imagination pas de gout on s'ennui a la lire.
Anna (10 ans): Il y a des vers et c'est bien dans la poésie.
Ludivine (11 ans): J'aime bien cette poésie car déjà la fin des phrases finissent pareil, et sa parle d'un garçons.
Théo (11 ans): Je trouve qu'elle rime.
Antoine (10 ans): J'ai aimez la pésie parce-que il fait semblant d'apprendre
Marion (10 ans): J'aime bien parce que ont comprend ce qu'il fait ou on raconte ce qu'il fait.
Emilie (11 ans): C'est une belle poésie, elle est drôle mais il y a des mots dûr
Marina (11 ans): Je ne trouve pas cette poésie très intéréssante. Et le sujet ne m'intéresse pas.


Merci à Pascaly pour sa gentillesse, sa créativité et à ses élèves pour avoir durement et sérieusement  travaillé sur ce texte écrit dans l'unique but de leur procurer du plaisir... Je m'appliquerai plus la prochaine fois ;)

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 08:28

Image Hosted by ImageShack.us

 



En ce jour férié, j'avais envie de vous faire sourire:
Voici quelques perles de la police québécoise. 
A ne pas en douter, leurs homologues français
 doivent en faire d'aussi délicieuses.

                   

 

Il lui bottait le derrière à tour de bras.

Il était cloué sur son lit d'hôpital par deux coups de couteau au bras.

L'homme était assez lucide pour constater qu'il n'avait plus toute sa lucidité.

Le motif du vol était le meurtre.

Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.

Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l'attention des autres automobilistes.

Bien que nous étions 5 à encercler l'homme, celui-ci réussit à s'enfuir sans difficulté.

Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le devant.

Le récidiviste n'avait jamais rien eu à se reprocher.

Le mur avançait à grand pas vers le véhicule.

La disparition de l'enfant a été signalée par ses parents dès son retour.

La femme essayait de cacher son identité derrière ses larmes.

Les recherches ont permis de retrouver rapidement les 5 cadavres des 2 disparus.

Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir.

Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.

Le pendu est mort noyé.

Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.

Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d'appeler la police.

Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l'un avec l'autre exactement le même jour.

Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix.

Si nos policiers n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu.

L'homme qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s'entendre très bien avec elle.

Nous avons donc pu constater qu'il n'y avait rien à constater.

Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d'avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.

C'est la pluie qui empêcha le policier de s'apercevoir qu'il neigeait.

L'homme nous raconta toute la vérité qui n'était en fait qu'un tissu de mensonges.

Pendant tout l'interrogatoire, l'homme n'a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.

Maîtrisé par nos soins, l'homme s'est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.

Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n'était pas naturelle.

L'homme n'accepta de signer la déposition que du bout des lèvres.

La tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière.

Le coup porté à bout portant lui a enfoncé la moitié des dents dans les oreilles.

Le défunt a formellement reconnu son agresseur.

La mer était sa terre natale.

Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui.

L'homme avait suffisamment gardé la tête froide pour ranger soigneusement les morceaux de corps au congélateur.

Mort sur le coup, l'homme avait déjà été victime d'un accident identique l'an dernier.

Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu'à l'auto patrouille en copulant sur une jambe.

Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d'aliénés, il a été conduit au poste de police.


      

Bonne journée!!



                                        

Partager cet article
Repost0