Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 10:14




AINSI FONT... (3)



Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 Bonne journée!!


Partager cet article
Repost0
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 09:59



AINSI FONT... (2)




Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Bonne journée et vogue la galère! 

Partager cet article
Repost0
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 08:40



Ainsi font...
(1)


 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 
Bonne journée!!!

Partager cet article
Repost0
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 08:57



Hervé LE CORRE

L'homme aux lèvres de Saphir
(rivages/noir)



Image Hosted by ImageShack.us







Le résumé (quatrième de couverture):

Paris, 1870, une série de meurtres sauvages semble obéir à une logique implacable et mystérieuse qui stupéfie la police, fort dépourvue face à ces crimes d'un genre nouveau. Le meurtrier, lui, se veut "artiste": Il fait de la poésie concrète, il rend hommage à celui qu'il considère comme le plus grand écrivain du XIX ° siècle, Isidore Ducasse, Comte de Lautréamont, dont il prétend promouvoir le génie méconnu.

Dans le labyrinthe d'une ville grouillante de vie et de misère, entre l'espoir de lendemains meilleurs et la violence d'un régime à bout de souffle, un ouvrier révolutionnaire, un inspecteur de la sûreté, et deux femmes que la vie n'a pas épargnées vont croiser la trajectoire démente de l'assassin. Nul ne sortira indemne de cette redoutable rencontre.

Les critiques: Pratiquement aucune critique officielle sur internet. Il est curieux que ce roman qui fut couronné en 2005 du Grand prix du roman noir français au festival de Cognac et du prix Mystère de la critique, n'ait pas déclenché plus de commentaires.

Mes impressions:

Un roman noir, voire très noir, qui joue habilement et talentueusement sur plusieurs registres en même temps.

Le fond historique parfaitement rendu sous la plume de Le Corre donne le ton et l'unité au livre. L'auteur se livre à un travail de reconstitution d'un Paris populaire sous Napoléon III qui va de la description parfois très minutieuse des lieux, à la réalité sociale de l'époque ainsi qu'au parler de cette fin de siècle. Autant dire que l'on baigne dès les premières pages dans l'ambiance d'une société sur le point de chavirer. 

Les ouvriers, les pauvres, les filles de joie sont les héros incontestés de ce roman. La police de l'Empereur très puissante et nombreuse y est également décrite avec pertinence à une période où commencent à s'esquisser les balbutiements de la police scientifique, où les enquêteurs sont à la fois prisonniers de méthodes "à l'ancienne" et tentés d'expérimenter de nouveaux modes d'investigations.

N'échappant pas à la règle et à la mode du "tueur en série" Le Corre a l'intelligence d'associer au meurtrier un écrivain dont l'oeuvre sulfureuse "Les chants de Maldoror" fit alors scandale et fut longtemps censurée. En dehors de cette particularité, Henri Pujols, le psychopathe, ressemble beaucoup à Jack l'éventreur qui huit ans plus tard sémera la terreur à Whitechapel.

A titre de découverte, voici un extrait des "Chants de Maldoror" qui n'est pas publié dans le roman:

 « Lecteur, c'est peut-être la haine que tu veux que j'invoque dans le commencement de cet ouvrage ? Qui te dit que tu n'en renifleras pas, baigné dans d'innombrables voluptés, avec tes narines orgueilleuses, larges et maigres, en te renversant du ventre, pareil à un requin, dans l'air beau et noir, comme si tu comprenais l'importance de cet acte et l'importance non moindre de ton appétit légitime, lentement et majestueusement, les rouges émanations ? Je t'assure, elles réjouiront les deux trous informes de ton museau hideux, ô monstre, si toutefois tu t'appliques auparavant à respirer trois mille fois de suite la conscience maudite de l'Éternel ! »


On comprend  vite que le tueur, dont l'identité nous est révélée très tôt, dans sa fascination pour l'oeuvre du poète "devient" Maldoror et réalise toutes les atrocités du héros du Comte de Lautréamont.

Le livre ne se résume donc pas à la découverte de l'assassin, bien au contraire. Qui sera sa prochaine victime? et sera-t-il appréhendé pour ses meurtres? sont les deux questions qui fondent les ressorts policiers de l'intrigue.

Si la langue de Le Corre parfois crue, souvent cruelle, surtout très expressive est l'un des attraits majeurs de ce roman , c'est le mélange de descriptions imagées, de portraits touchants et émouvants qui font de ce roman noir une vraie réussite.

Que l'on aime l'Histoire, le suspense, le roman social ou sentimental, on trouve largement son compte dans ces 500 pages écrites dans un style à la fois vigoureux et sensible.

Seul petit bémol en ce qui me concerne: En dépit du talent de l'auteur, le roman se dilue parfois et quelques coupes auraient été les bienvenues.

Donc vous aurez compris au terme de cette présentation: L'homme aux lèvres de saphir est à lire, à déguster aussi bien étendu sur sa serviette de plage qu'allongé sur son divan pour ceux que ce brillant été a privé de soleil...

Bonne lecture, et n'oubliez pas de me donner votre avis si cet article vous a donné envie de vous faire votre propre sentiment....

Partager cet article
Repost0
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 09:29


Une fois n'est pas coutume, un auto-clin d'oeil... pour vous permettre également de découvrir le Musée des lettres et des manuscrits qui regorge d'écritures de personnages célèbres dont j'aimerais tant avoir un exemplaire de leur écriture manuscrite.

Ouvert en juin 2004, à l'initiative de l'Académie internationale des arts et collections et situé en plein coeur du quartier latin, le musée des Lettres et Manuscrits a pour objet de présenter à un large public les lettres et manuscrits ayant un intérêt public.
Amenées à se développer, par des donations publiques ou privées, les collections sont déjà riches de plus de 2.000 documents, dont une partie est présentée dans des vitrines baignées de lumière froide, pour ne pas abîmer le fragile papier. Les passionnés d' Histoire s'arrêteront devant une lettre signée du roi Charles VI en 1418, sur la guerre de Cent Ans ou des documents signés Richelieu ou Marie-Antoinette, ou, plus près de nous, Churchill, Roosevelt, de Gaulle. Les mélomanes rêveront devant les partitions de Mozart, Beethoven ou Chopin. Les artistes devant des lettres de Gauguin, Matisse ou Margritt. Les scientifiques découvriront le manuscrit autographe des calculs d'Einstein et Besso, qui permirent d'ailleurs au premier de poser sa théorie de la relativité générale, ou des travaux de Pasteur ou Marie Curie. Les littéraires retrouveront avec délices, les textes autographes qu'ils auront lu, comme des romans de Tolstoï ou Goethe, des manifestes de Zola ou Sartre, ou des poèmes de Verlaine.
Un musée fait tout à la fois pour les historiens, les scientifiques, les artistes ou les littéraires. Des lettres ouvertes pour garder, à tout jamais, les traces des grands hommes.




La vidéo, n'étant accessible que par lien... le voici:

http://telematin.france2.fr/telematin-video.php?id_article=4415



Bonne découverte!!!!!!!



Partager cet article
Repost0
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 09:35




Puisque pour notre ami Muad, cette chanson est un avant-goût des vacances...
 que tout le monde en profite...













Bonnes vacances à ceux qui partent... Bon retour à ceux qui rentrent...






Partager cet article
Repost0
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 10:06



En zappant ce matin sur internet, j'ai trouvé une vidéo présentant un p'tit bout du monde breton où j'ai passé de fabuleux moments...

Cette vidéo n'étant accessible que par lien, si le coeur vous en dit, allez la découvrir, elle le mérite.


Pour voir la vidéo, c'est ICI



Voici également un croquis aquarellé, exécuté encore une fois à la va-vite, depuis les fenêtres de mon ancienne maison, d'un rituel typique à Locquémeau... la pépêche du soir à marée haute... Cette coutume a presque disparu depuis que la câle a été surélevée pour faciliter le travail des marins pêcheurs.

On y venait en famille pêcher la friture du soir les pieds, voire les jambes dans l'eau.
La photo suivante prise également depuis mes fenêtres prouve que nul ne résistait à l'attrait de cet avant-apéro...

Enfin un cliché de la pointe du Séhar, où l'on peut voir ce petit paradis auquel je pense bien souvent, mon ex maison en pierres et que les lecteurs de "La Signature" reconnaîtront sans doute...



Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Image Hosted by ImageShack.us




elle est là, pile poil au centre!!!!!!!!

Bonne journée à tous et toutes...

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 11:43




Pour accompagner son départ en vacances
 cette petite et maladroite aquarelle en guise de clin d'oeil





et pour accéder au blog de Wilhelmine Becker, c'est ICI




Image Hosted by ImageShack.us

(promis, je ne recommencerai pas ;)


Image Hosted by ImageShack.us 

(la même revue et corrigée par l'oeil ensoleillé de GUYL)





Sponsor Alaligne...


Bonne journée à tous et toutes!


Partager cet article
Repost0
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 09:11


  

Après bien des péripéties informatiques, l'un de mes amis J.LEMH a enfin réussi à créer et stabiliser ;) son blog sur OB.

Certains d'entre vous le connaissent déjà, mais que cela ne vous empêche pas d'aller faire un tour sur son tout nouveau blog et de partager avec lui 
sa passion de la peinture, de la sculpture etc.



En cliquant
ICI, vous accéderez à sa page de présentation qui retrace brièvement son parcours professionnel...





Image Hosted by ImageShack.us 




Bonne découverte et bonne journée à tous et toutes!


Sponsor Alaligne ;)








Partager cet article
Repost0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 09:03





Le travail de réalisation vidéo ou cinématographique fait souvent réfèrence au graphisme de la bande dessinée.



En voici deux petits exemples :


Tout d'abord, la bande annonce du film de Richard Linklatert "A scanner darkly", tiré du roman de Philip K Dick "Substance mort"

Puis, le clip d'une chanson de Sébastien Tellier, "Broadway" réalisé par Matthieu Mantovani....




 

 




     


 



   

Bonne journée!!


Partager cet article
Repost0