Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 13:54






Image Hosted by ImageShack.us








Devoir de vacances 





D'abord tracer un grand carré,
Puis avec la pelle, creuser, longtemps creuser...

Récupérer le sable mouillé pour en faire un grand tas,
Tapoter et lisser ce qui sera la paroi.

Prendre un seau en plastique pas trop gros.
Le remplir en séparant le sable des bigorneaux.

S'attaquer sans flêchir aux tourelles,
Vérifier que celles-ci sont bien parallèles.

Réserver au centre un espace évidé,
Qui pourra servir à s'y réfugier.

Parfois courbé, plus souvent à califourchon,
Prévoir l'entrée secrète au donjon.

Avec le plat de l'index ou le manche d'un rateau,
Dessiner régulièrement de jolis créneaux.

Enjamber la muraille, se reculer de trois pas,
Admirer, et décorer de chapeaux chinois.

S'installer au centre et s'asseoir.
Rester là, sans bouger, jusqu'au soir.

Croiser les doigts et fermer les yeux,
Sentir le vent souffler, entendre les flots bleus
Livrer bataille à la frêle édification,
Et lorsque l'eau vient chatouiller les petons,

Prendre un air dépité, 
Mais au lieu de pleurer...

S'écrier d'une voix de Stentor:
"Demain, je bâtirai un vrai château-fort!"




Alaligne




Pour accéder aux autres comptines, cliquer dans la colonne de droite, Catégorie: "Comptines"




Partager cet article
Repost0
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 11:40


Petite rediffusion de cette comptine publiée en février 2007 mais avec en introduction une vidéo que j'aime beaucoup

 

 

 

 

Le crabe vert

 

 

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

 

 

Qui dit que je fais tout de travers?

Respect, s'il vous plait, je suis le crabe vert!

On ne m'a pas appris à marcher droit.

Est-ce ma faute si j'avance de guingois?

Certains prétendent que je ne sers à rien

Est-ce ma faute si tel est mon destin?

 

 

 

 

Le crabe des neiges et le crabe blanc

Ont tort de crâner et d'être arrogants

Car ils finissent dans des plats au piment.

Mer des caraïbes, contre mer d'Iroise

Pourquoi donc se chercher des noises?

 

 

 

 

Lorsque l'on est un simple petit crabe vert

 Impropre à être mangé même en dessert

Une fois pêché dans vos épuisettes

Tripoté et admiré sous toutes les facettes

On retrouve rapidement sa liberté

Car l'on est d'aucune utilité

Hormis celle de vous amuser

 

 

 

 

Des crabes, nous sommes donc les Princes

Puisque pour nous, on en pince...

 

 

ALALIGNE

 

 

 

pour accéder aux autres comptines, cliquer dans la colonne de droite "catégories": comptines 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 10:39

 


Pour une amie....

       

mappemonde2.jpg

 

 




P’tit bout
    


P’tit bout, p’tit bout du monde,

Ma vie sans toi n’est qu’errance inféconde.

P’tit bout adoré, p’tit bout adopté,

Ta frimousse peuple mes nuits de clandestinité.

 

Je caresse en rêve la douce soie de tes cils.

Ma main effleure ton cou si gracile.

Ta peau a les reflets de l’ébène,

Elle se safrane parfois ou blanchit sous des cieux indigènes.

 

Pour toi mes lèvres apprivoisent le Wolof et le Lingala,

Ma voix, des berceuses en Santali ou en Sinhala.

 

P’tit bout, p’tit bout du monde,

Vers ta prison, la nuit mon esprit vagabonde.

P’tit bout adoré, p’tit bout adopté,

Vivre sans toi est pure frivolité.

 

Ensemble, nous irons sur la piste de tes origines,

Ton histoire ne sera plus orpheline.

Nos cœurs unis par un amour choisi,

Des gênes cadenassés à jamais affranchis,

S’ouvriront à l’étrangeté et à l’étranger.

 

P’tit bout, p’tit bout du monde,

Je crève de toi, 
   
Mon cœur est une mappemonde.

 

 


Alaligne


Pour accéder aux autres comptines, il suffit de cliquer dans la colonne de droite sur Catégories "Comptines"

Partager cet article
Repost0
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 14:39



          
A
ma mère
       
 Il était une fois ... 

     

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 Il était une fois...


 

 Il était une fois une petite fille de village
La plus jolie qu'on eut su voir...

 
Une à une, elle tourne avec soin les pages
Et du bout des lèvres te murmure cette histoire.

 

Il était une fois un bûcheron et une bûcheronne
Qui avaient sept enfants, tous garçons...

Sa voix est légère, elle ne lit pas, elle fredonne,
Ce conte cruel, elle en fait une chanson.



Il y avait une fois un roi et une reine
Qui étaient fâchés de ne pas avoir d'enfants...

Qu'elle semble elle-même en avoir de la peine
Et prend pour toi un ton caressant.

    
 
Il était une fois un homme qui avait de si belles maisons
A la ville et à la campagne...

Tes cils battent; elle se penche doucement sur ton front
Et d'un tendre baiser, dans ton sommeil t'accompagne.



Il était une fois, un roi si grand, si aimé
De ses peuples, si respecté de tous ses voisins...

Tes yeux se ferment, tu paraîs apaisé.
Tu rêves aux fées, aux princesses en tenant par la main
L'index courbé de celle qui autrefois,
Te berça tant de nuits, d'un simple: "Il était une fois..."



Alaligne

 Pour accéder aux autres comptines, il suffit de cliquer dans la colonne de gauche sur "catégories" : comptines

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 09:46

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

crédit photo:Denis

     

    

La vie en rose

 

Une crevette rose marchait au fond d'un étang

Portant sous son ventre la promesse de nombreux enfants.

En quête de nourriture, débris de poissons et plancton,

Elle rencontra sur son chemin un étrange et long bâton.

Surprise, elle le palpa, puis décida d'en faire l'ascension.

  

 

L'affaire prit du temps...

  

 

Arrivée épuisée au terme de son escalade,

Un oeil jaune et vif l'observait à la dérobade.

" Ne puis-je profiter de votre hospitalité,

Demanda la belle écervelée,

Pour déposer le long de votre rameau

Tous mes oeufs qui deviennent un fardeau? "

  

 

L'étrange animal courba un immense cou

Cligna de l'oeil et goba le tout.

      

 

Pour la beauté de son plumage

Et la qualité de vos images,

Le flamant n'avait d'autre solution

Que de manquer de compassion.

   

    

 

Alaligne

       

 

Pour accéder aux autres comptines, il suffit de cliquer dans la colonne de droite sur "catégories": comptines

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 11:34

 

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Un fil à la patte

Silencieuse et discrète

Tu as tissé ma vie au point de chaînette.

Insensible aux grandes effusions

Tu m'as aimée au point de chausson.

Avec tes mots apaisants

Tu m'as consolée au point de devant.

Issue d'un modeste milieu

Tu m'as élevée au point de noeud.

Droite et fidèle à la parole donnée

Tu m'as fais confiance au point lancé.

Sur la toile tire-fil de ma vie

Tu as brodé un zest de friponnerie.

Pour te dire que je ne suis pas une ingrate:

Je t'aime, en dépit de ton fil à la patte.

 

Alaligne

Pour accéder aux autres comptines, il suffit de cliquer dans la colonne de droite, Catégories: comptines

Partager cet article
Repost0
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 10:41

Dans la communauté  "L'écriture dans tous ses états"

 que j'ai créée en administration V2, un nouvel Obéen est venu nous rejoindre.

Avec son autorisation, je publie sur mon blog

ce petit poème pour enfants qu'il a écrit récemment.

N'hésitez pas à vous rendre sur son blog et lui laisser des commentaires...

 

Un jour important

 

 

 

Aujourd'hui est un jour important.

Ce matin je suis devenu grand:

Papa a pris sa clé à molette

Et il a enlevé mes roulettes.

 

En le tenant bien par la main,

Je suis allé sur le chemin.

 

La première fois, j'ai fait deux mètres.

Déséquilibre, une erreur bête...

Je suis allé trouver maman

Pour mon genou: premier pansement.

 

La deuxième fois, j'ai fait dix mètres.

Un gros caillou, une galipette...

Je suis allé trouver maman:

Deuxième genou, deuxième pansement.

 

La troisième fois, j'ai fait vingt mètres.

Dans la pente, comment on s'arrête?

Je suis allé trouver maman,

Elle m'a dit:

"Ca suffit pour aujourd'hui!"

 

 

 

SRENZO

Partager cet article
Repost0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 08:25

 

Mine de rien

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

La tête penchée sur son livre d'Histoire

Il fait mine de scruter sa mémoire

Les épaules courbées en avant

Il feint de revoir son allemand

Les yeux fixement rivés au plafond

On dirait qu'il récite sa leçon

Les lèvres légèrement pincées

Lui donnent l'air de se concentrer

Le doigt posé contre la joue

Est-il encore parmi nous?

Loin des exercices astreignants

Il s'évade et prend du champ

Preux chevalier, ou fringant D'Artagnan

Le voilà maître du faux-semblant

Rien de plus innocent que sa jolie tête d'ange

Lorsqu'il s'applique à donner le change

C'est un rêveur qui sait tellement bien

Pour leurrer les siens, faire mine de rien...

Alaligne

Pour accéder aux autres comptines, cliquez dans la colonne de droite sur "catégories": Comptines

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 03:47

 

 

Pour Pascaly dont le blog vient  d'être honoré par OB

dans les "coups de coeur" ce poème de Prévert

qui lui a sans doute donné l'envie

d'être une maîtresse pas ordinaire...

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

LE CANCRE

Il dit non avec la tête
Mais il dit oui avec le cœur
Il dit oui à ce qu 'il aime
Il dit non au professeur
On le questionne
Et tous les problème sont posés
Soudain le fou rire le prend
Et il efface tout
Les chiffres et les mots
Les dates et les noms
Les phrases et les pièges
Et malgré les menaces du maître
Sous les huées des enfant prodiges
Avec des craies de toute les couleurs
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur.


Jacques PREVERT

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 09:43

paques.jpg

La gourmandise de Pâques

La gourmandise perd tout en voulant tout manger,

Je ne veux pour le témoigner

Que cette petite histoire

 Dont le triste héros se nomme Grégoire.

S'étant levé fort tôt le matin de Pâques

Il lui prit l'envie démoniaque

Dans la ferme encore endormie

De satisfaire à sa boulimie.

Se glissant sans bruit dans le poulailler

Il fit la razzia des couvées.

Aucun oeuf n'échappa à sa concupiscence

Petit,gros, jaunes ou blancs pas de différence

Tous furent gobés avec appétence.

Puis il fit fondre du chocolat

Auquel il mélangea du nougat

Remplit avec soin les coquilles

Et fit sécher le tout sur une grille.

Les oeufs ainsi préparés

Il décida de les manger.


Est-il besoin d'ajouter

Que l'omelette et le chocolat

Se brouillèrent dans son estomac

Et lorsque les cloches sonnèrent à toute volée

Grégoire n'eut d'autre choix que tout dégobiller.

Ainsi en va-t-il pour ceux

Dont l'appétit est monstrueux

 

Alaligne

Pour accéder aux autres comptines, cliquez dans la colonne de droite sur "catégories": comptines

 

Partager cet article
Repost0