Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 23:00

 

Claude... Le retour dans l'humour noir... A vous de juger....

 

 

 

 

 

 

Claude a répondu à vos commentaires sur les dessins : Claude dans un grand délire et le chat sur le toit...

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 23:00

Clic Clac au marché de Victoria, île de Mahé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 23:00

 

 

Ce n'était pas prévu au programme, mais j'avoue tout: J'avais choisi une petite partie de Toscane (la gauche) et non l'illustration entière... Sorry Denis...

 Donc, je répare ma faute :)  mais l'affichage sera plus petit et ne m'en demandez pas plus, je suis nulle en CSS...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 23:00

Denis a églement souvent aquarellé et gouaché la toscane... en voici un exemple

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 23:00

Blog-notes*

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

I


   Depuis le début de la séance Alex enchaînait les phrases sans reprendre haleine. Sa frénésie à combler l'espace qui nous séparait par une logorrhée incessante s'accompagnait d'un agaçant tressautement de la jambe.


   Lorsqu'il aborda le chapitre familial, ce fut pour énumérer avec moult détails une galerie de portraits vifs en couleurs. Les hommes de sa lignée avaient eu selon lui " des destins exceptionnels ". Ayant commis la funeste erreur de lui laisser penser par une légère mimique que ce sujet m'intéressait, il enclencha la sur-démultipliée et entama la liste des hauts faits parentaux.


  Remontant le temps, sautant d'une branche généalogique à une autre tel un gibbon dans son baobab natal, il acheva son numéro de funambule en emboîtant les derniers pas d'un obscur " arrière-arrière-arrière-grand-oncle " montant à l'échafaud.  Le visage tout juste un peu plus livide que celui du jeune de banlieue qui bronze jour et nuit à l'écran plasma, il mima l'instant fatal, courbant délicatement la tête, le regard fixe, les yeux déjà vitreux.


  Je n'en croyais pas mes oreilles du silence monacal qui régnait enfin dans mon bureau.

 


  A défaut d'aide psychologique, pensai-je alors, il faut que je pousse ce garçon à se trouver un stage dans un théâtre ou dans un cirque.

  


  La pause dura si longtemps que je finis par me demander si je n'étais pas confrontée à une réincarnation de l'ancêtre gent foutre qui, si j'avais l'indulgence d'accorder un peu de crédit à ses propos, aurait trucidé ses parents et accessoirement quelques " railleux " de l'époque pour une sordide histoire d'héritage.

  


  N'ayant pas de dictionnaire d'argot du XVIII° siècle pour vérifier l'exactitude du terme, ni de panier d'osier sous la main pour récupérer la tête du jeune homme, je décidai de mettre un terme à son scénario en le faisant parler sur ses projets d'avenir.


-  Devenir célèbre !  Annonça-t-il d'une voix ayant retrouvé du timbre, de la chaleur et son débit habituel.


Devant mon mutisme et le sourcil dubitatif que par réflexe je venais de courber, il esquissa un sourire et poursuivit :


      -   Je sais, j'ai un peu tendance à vivre dans l'imaginaire, dans les livres, dans les films. Pourtant lorsque je me lance dans des recherches généalogiques, ma seule motivation c'est de reconstituer la réalité. J'ai l'impression de vivre dans une bulle, les gens terre à terre me tapent sur le système, je hais ce qui est monotone... Peu de gens me comprennent, je ne conçois ma vie que comme un combat contre la solitude. Pourtant dès que je suis dans un groupe de copains, je n'ai rien à leur dire et de toute manière, on ne parle pas des mêmes choses... La solitude me pèse, mais les autres me déçoivent en permanence. J'aimerais faire un boulot qui sorte de l'ordinaire!


-    Mais encore ?  Hasardai-je en regrettant immédiatement ces mots tirés d'un divan-télé.


Je veux être mon propre maître, je suis sûr de devenir un jour un réalisateur célèbre ou mieux, Rédacteur en chef de Gala ou d'un news people. Vous imaginez la vie ! Wouah...


Je m'abstins de faire une remarque sur le " mieux " et profitant de l'instant de rêverie dans lequel il venait de plonger, je lui glissai ma suggestion sur le théâtre.


Ouais! le théâtre, fit-il d'une moue dégoûtée... Non pas vraiment, le ciné oui, ça c'est plus mon truc... Les artistes, le show biez... Côtoyer des stars...

 


Ce n'est pas tout à fait dans la ligne de votre formation et si je parlais de théâtre, j'envisageais la chose plutôt sous l'angle d'un hobby, pas d'un métier. Vous avez 22 ans, vous êtes diplômé d'un grande école de commerce et pas n'importe laquelle, bref ce que l'on a coutume d'appeler un parcours scolaire sans faute. Vos lectures, votre culture, votre formidable énergie vous ouvrent de multiples choix d'avenir. Tenez, même cette passion surprenante à votre âge pour la généalogie!

 


- Pourquoi surprenante ? Lança-t-il avec un voile d'animosité dans la voix.


- Parce que...


Je cherchais mes mots... Enfin plutôt des mots contenant un zest de conciliation et permettant de remettre l'entretien sur un axe plus professionnel. Il commençait à m'énerver et décidant que j'avais fait preuve de suffisamment d'écoute et de sympathie, je lui décochai in fine :


Parce que c'est une occupation de vieux !


Et avant qu'il ne rebondisse sur le sujet, j'enchaînai:

- Nous reparlerons de tout cela dans huit jours, Alex. D'ici là j'aurais fait votre étude graphologique et nous pourrons entamer sérieusement notre réflexion sur votre orientation future. Nous avons fait quelques pas en avant aujourd'hui. Des petits pas certes, mais c'est encourageant. Vendredi prochain, même heure, cela vous convient ?


Sans attendre sa réponse, j'ouvris mon agenda et biffai la ligne des 18 heures.
Comme il ne manifestait aucune envie de quitter mon bureau, je mis de l'ordre dans mes papiers, glissai le tout dans un dossier que je rangeai dans le tiroir à glissière des " en cours ", puis me levai, la main franchement tendue vers lui pour lui signifier la fin de l'entretien.


Je peux vous poser une question ? Dit-il, les bras fermement croisés et les fesses vissées sur la chaise qu'il occupait.


Bien sûr, Alex, répondis-je à contrecoeur en me rasseyant


- Excusez-moi de revenir sur un sujet ancien et sur lequel je crois savoir que vous n'aimez pas beaucoup parler.

                                                                                                    à suivre....

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis bloggeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 23:00

Denis, ami illustrateur a également produit des terres cuites dont cette vision du couple...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez-lui un commentaire... Je transmettrai

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 23:00

Dans mes coups de coeur, voici trois photos prises au Cap Vert qui résument pour moi ce pays dénué de toutes richesses, excepté celles du coeur

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 23:00

A Burano, les bicyclettes sont également assorties aux couleurs du village...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 23:00

Quelques photos-souvenirs d'une escapade à BURANO

 

 

 

 

Dans les ruelles ensoleillées

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 23:00

Dans un premier temps, cette photo de mon chat Rangoon, prise en train de bailler....

Ensuite Alban, mon fils a travaillé sous photoshop cette photo pour un site....

Voici le résultat:

 

 

Impressionnant Non?

Partager cet article
Repost0