Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 10:05

Le soleil couchant sur les îles des Maldives

 prend souvent des nuances blanches ou couleur argent

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne journée!!

 

Partager cet article

Repost0
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 09:37

 

 

 

POST-IT du 4 Mars 2007

Ironie du sort:

Aujourd'hui, beaucoup d'entre vous vont souhaiter la fête des grand-mères.

Il se trouve que ce jour est celui de mon anniversaire et que je n'ai pas de grand-mères.

Entendons-nous bien... Je ne les ai pas connues, pas plus que mes grand-pères.

Les deux étaient décédées bien avant ma naissance. Pas de souvenirs, quelques rares photos du côté maternel et absolument rien du côté paternel ou plutôt si ... beaucoup de non-dit, de vagues indications sur sa vie, deux ou trois choses floues et pas de tombe où déposer des fleurs. Une fosse commune serait sa dernière demeure.

Pourtant, je n'ai jamais souffert enfant de cette absence... Elevée dans une famille unie autour de mes parents et de mon frère aîné, je n'ai  manqué ni de tendresse, ni d'amour, ni de soins.

Dans une Société qui cherche ses racines, on le voit assez au travers de l'engouement de certains pour la généalogie, des albums photos d'ancêtres qui fleurissent sur les blogs, je devrais me sentir en porte-à-faux.

Or, il n'en est rien. Absentes en vrais souvenirs, elles ont grandi en moi en fantasmes, se retrouvent déformées, transfigurées dans mes écrits. Sans le savoir vous les connaissez...Sans le savoir, je les connais...

Je leur rends donc aujourd'hui hommage en laissant sur ce blog, la trace de leurs deux prénoms: Clarisse et Léonie.

 

Alaligne

Partager cet article

Repost0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 12:32

 

 

Il suffit parfois d'appâter

avec quelques miettes de pain...

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 Bonne Journée !!

Partager cet article

Repost0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 10:17

 

 

Lever de lune aux Maldives

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Bonne nuit... pardon... Bonne journée !! 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 15:04

 

 

Blog-notes*

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

X

 

 
Cette canicule précoce mettait ses nerfs à vif.
Il avait attendu dix heures du soir, volets fermés, fenêtre entrebaillée, que l’accablante chaleur s’estompa pour se mettre au travail.
Il contemplait sa page d’accueil avec la moue satisfaite d’une personne convaincue d’avoir atteint le sommet de son art.
 
De la lithographie « La comédie de la mort » de Bresdin, il avait composé sa carte de visite, son logo personnel. Le message était clair pour qui venait s’aventurer dans les entrelacs d’arbres, de taillis aux formes de démons ou de fantômes, se perdre au milieu des crânes, des membres squelettiques, s’envoler aux côtés d’oiseaux à tête de rats.
Ici, on trouvait ce que l’on venait y chercher.
Son nouveau pseudo, Des Esseintes, complétait à merveille la lugubre teneur de son piège à déprimés et le ravissait.
 
S’il ne comptait guère sur la culture de ses futures proies pour faire le lien avec le personnage du roman de Huysmans, il avait succombé à la tentation de laisser une piste aux meilleurs d’entre eux.
Les récents messages et commentaires laissés sur son ancien blog, traduisaient en style texto l’un la commisération d’une jeune fille pré pubère qui « comprenait son désarroi », l’autre, les remontrances d’une pimbêche, venue lui expliquer combien la vie était belle et méritait d’être vécue, les deux derniers l’adresse d’un psy.
Il en avait eu la nausée.
En virilisant les pages de son site, il tendait ses rets dans une autre direction.
La toile ne manquerait certainement pas de créatures malléables, aux frontières floues, à l’œdipe mal consommé pour se faire piéger au miel empoisonné de ses propos sinistrement délectables.
Qu’un jeune garçon vienne y chercher sa substance et il en ferait son Auguste Langlois.
 
Le pervertir, l’entraîner dans ses propres méandres mentaux méritait qu’il peaufine, qu’il cisèle le moindre détail de l’écran qu’il venait de créer.
Le résultat était assurément parfait.
« Je suis Des Esseintes et tout n’est que syphilis !» clama-t-il en s’adressant à l’ ordinateur 

 

 

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

Partager cet article

Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 14:37

 

 

Georges SIMENON

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Difficile de présenter un écrivain comme Georges SIMENON sans se référer aux multiples études, biographies, thèses qui ont été écrites sur lui.

Un petit exemple: si vous tapez son nom sous Google, vous obtiendrez environ 1.330 000 réponses. J'ai donc décidé de vous laisser en liens, à la fin de cet article, les principaux sites sur lesquels vous trouverez un maximum d'informations sur la vie et l'oeuvre de ce Liégeois d'origine.

Je ne me consacrerai dans les lignes qui suivent qu'aux années entourant la sortie du roman "La nuit du carrefour", livre publié chez Fayard en 1931 et qui contient une dédicace que je vous invite à découvrir:

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Il s'agit ici d'un des premiers "Maigret" paru aux éditions Fayard en 1931.

Georges Simenon a alors 28 ans, puisqu'il est né officiellement à Liège, rue Léopold, le jeudi 12 février 1903. C'est du moins ce qu’a déclaré Désiré Simenon, son père. En réalité, Henriette Simenon a accouché à minuit dix, le vendredi 13 février 1903, et a supplié son mari de faire une fausse déclaration pour ne pas placer l’enfant sous le signe du malheur...

Depuis 1924, son activité d'écrivain est déjà florissante: c'est près de deux cents romans qu'il va écrire sous dix-sept pseudonymes. Il vient d'arriver à Paris avec sa première épouse Régine RENCHON et découvre cette ville,  apprend à l'aimer pour ses désordres, ses délices et ses délires. Il est tout de suite attiré par la vie de ce Paris des années 20, se perd dans ses ruelles, ses bistrots, ses hôtels minables, fréquente ses prostituées et s'intéresse à la vie du petit peuple parisien composé d'artisans besogneux, de concierges acâriatres et de pauvres types à la double vie.

Ses publications populaires éditées chez Ferenczi, Tayllandier et Fayard se composent alors de romans pour certains licencieux, sentimentaux mais aussi d'aventures. Il écrit beaucoup et gagne déjà très bien sa vie. Il dépense énormément, sort très souvent pour assister à des spectacles, se lie d'amitié avec des peintres comme Vlaminck et Picasso ainsi que des poètes comme Max Jacob. Lors d'une de ces soirées parisiennes, il rencontre Joséphine Baker, en tombe follement amoureux et ménera une vie de couple à trois jusqu'en 1929.

En 1927, Eugène Merle, directeur de plusieurs journaux parisiens le met au défi d'écrire un roman sous les yeux du public , enfermé dans une cage de verre. ... Attiré par la somme importante que lui propose son employeur, il accepte de le faire mais le projet n'aboutira pas pour des raisons qui restent encore obscures. Cependant le phénomène est né et la légende se forme autour de lui. Plusieurs journaux raconteront cet exploit qui de fait ne s'est jamais produit!

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Simenon décide alors de quitter Paris, achète un canot de cinq mètres de long et parcourt en compagnie de sa femme Tigy, du chien Olaf et de sa machine à écrire, les canaux et les rivières de la France. Ravi par l'expérience, il décide de passer son brevet de capitaine au long cours et fait construire un côtre de 10 mètres, appelé l'Ostrogoth, afin de traverser la Belgique et les Pays-Bas. C'est durant ces  voyages vers le cap Nord que la légende veut que soit né le personnage du commissaire Maigret.

En réalité, Simenon l'avait déjà crée dans plusieurs romans populaires sous une forme plus ou moins élaborée. En conflit avec son éditeur Fayard qui n'est pas pressé d'éditer une nouvelle collection, Simenon, homme de marketing avant l'âge, organise le 20 février 1931 une soirée où le Tout-Paris sera invité. Il s'agit du fameux bal "anthropométrique" où les invités sont priés de se déguiser en gangsters ou en prostituées. L'événement qui s'est déroulé dans une boite de nuit de Montparnasse est largement commenté dans la presse. Les "Maigret" se vendent comme des petits pains. Fayard peut être rassuré quant au sort de la collection.

Pour vous convaincre de la prolixité de l'auteur, voici ce que l'on peut lire au dos de la dédicace:

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Vous avez bien lu!

Pour paraître le mois prochain....

Dès sa sortie Le chien jaune est porté à l'écran par Jean Tarride et c'est Jean Renoir qui adaptera au cinéma en 1932 La nuit du Carrefour

Image Hosted by ImageShack.us

 

L'écriture de Georges Simenon en 1932, date de la dédicace, est remarquable par la qualité du trait à l'encre violette dit "fuselé" qui s'obtient par une pression très forte sur le milieu des pleins, sur les hampes et les jambages. On peut lire dans le manuel de graphologie (éditions Masson) que ce trait constitue une anomalie de pression liée, semble-t-il à la présence de décharges affectives et sensuelles...

On notera également les finales acérées sur le "e" de sympathique et sur le "e" de hommage".  Dans un contexte d'écriture rapide, ce qui est le cas ici, l'attaque contenue dans ce geste est à mettre en relation avec un caractère impulsif. Elle est également la signature d'un sens critique particulièrement affûté mis au service d'une intelligence percutante.

Avec le renforcement de l'appui, ces acérations qui marquent la libre et forte expression de l'agressivité laissent présager des réactions pour le moins intempestives, de la susceptibilité et une attitude qui peut devenir facilement vindicative.

Pour la petite histoire, on peut également signaler que le violet, couleur de l'encre de cet autographe est une couleur qui revêt une double signification: Obstination et expiation.

Le violet est la couleur du deuil religieux. On y trouve une idée de devoir douloureux, de sacrifice et en même temps une notion de représentation, de grandeur. Le scripteur au trait violet est orgueilleux, austère, mystique. Le violet est aussi la combinaison de deux couleurs, rouge (masculin), bleu (féminin): force et douceur... Le trait en graphologie de Fanchette Lefebure (éditions Masson)

Sur la dédicace, Simenon à signé Sim... l'un de ses nombreux pseudos

 

Et pour finir trois petites citations de Georges Simenon:

«Nous sommes un peu comme des éponges qui aspirons la vie sans le savoir et qui la rendons ensuite, transformée, sans connaître le travail d'alchimie qui s'est produit en nous.»


« L'homme, c'est chez la femme que je l'ai trouvé »

«Un personnage de roman, c'est n'importe qui dans la rue, mais qui va jusqu'au bout de lui-même.»

 

 


Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Pour en savoir plus sur Georges Simenon deux sites indispensables (parmi des milliers):

http://www.libnet.ulg.ac.be/simenon.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Simenon

 

 

Partager cet article

Repost0
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 10:23

 

 

Pour piloter un hydravion il faut être pieds nus,

et ne pas manquer de mains...

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne Journée!

 

Partager cet article

Repost0
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 11:40

 

Vous rêvez d'être quelqu'un d'autre?

de changer de peau?

Attention!... Bonjour les dégats!

Trop drôle!

 

 

 

 

Bonne Journée!

 

 

Partager cet article

Repost0
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 11:00

 

 

Parfois, j'aime bien aller regarder

 sous la surface des choses...

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 Bonne journée !!!!

 

 

Partager cet article

Repost0
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 09:37

 

 

Les corbeaux des Maldives

 

Si les fonds sous-marins recèlent des trésors de couleurs, les atools des Maldives sont également squattés par des colonies entières de corbeaux particulièrement effrontés qui vivent près des complexes hôteliers.

Ici, m'ayant repérée sur la terrasse d'un bongalow en train de grignoter un morecau de pain, à l'appel de l'un d'entre eux, ils se sont retrouvés vite nombreux à lorgner sur mon petit déjeuner.

Leur donner à manger est strictement interdit, mais ils savent parfaitement profiter d'un moment d'inattention de votre part pour chouraver sans vergogne, les moindres reliefs de votre repas.

Le corbeau que j'ai appelé "sentinelle" à gauche sur la photo est celui ayant donné l'alerte à ses compagnons.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne Journée !!

 

 

Partager cet article

Repost0