Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 16:39

 

 

Blog-notes*

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

XI

 

Il essuya ses mains au torchon à carreaux suspendu à côté de l'évier, prit un cigarillo, l'alluma et tira une longue bouffée.

 

" Ma pauvre Germaine, si tu me voyais en ce moment, tu penserais que je suis complètement siphonné du ciboulot. C'est la faute à cette p'tiote. La jeunesse, ça m'a toujours chamboulé. Et une jeunesse qui se suicide à deux pas de ma péniche, je te dis pas Germaine, mais ça me donne des envies d'appareiller, d'laisser le courant faire son ouvrage, me coucher, plus manger et attendre le bon vouloir de la grande faucheuse."

" Quoi ? Qu'est-ce que tu dis ? Que j'ai bu ? Elle est bien bonne celle-là ! Juste un verre de Côtes du Rhône pour faire passer les raviolis. Enfin, deux, j'avais oublié celui de l'apéro. Mais c'était pour boire à ta santé, enfin, j'veux dire à ton repos. Tiens, t'as raison, je sais plus ce que je raconte. Hein, quoi ? Le poème ? Ben oui, le poème, je l'ai gardé. Fallait pas ! Ecoute Germaine, mêle-toi de tes affaires. J'allais pas le donner à un flic qui confond une échelle de coupée avec un pont d'écurie. Faut savoir garder sa dignité. Et puis, il aurait posé des questions : et où, et quand, et pourquoi ? Les flics, ça ne sait pas discuter, juste poser des questions pour bien t'emmerder. La p'tiote, puisqu'elle s'est suicidée, ça change rien un papier de plus ou de moins dans leur dossier. Tiens justement, le papier, Germaine! A toi non plus, j'ai pas tout dit."

"Figure-toi que sur la page en dehors du poème et des gravures, y'avait un truc écrit. Ha ! tu vois, ça commence à t'intéresser… Bon, j'ai pas tout compris, mais il y a une chose qui m'a fait un drôle d'effet. Y'avait marqué en lettres d'imprimerie " Pseudo ", puis deux points et ensuite en gros caractère gras " Apocalypse666 ". Enfin, je te le dis à toi, mais ne le répète à personne, surtout pas au Grand Barbu, là-haut. Oui, t'as bien entendu, " Apocalypse666 ". " 666 ", le nombre de la Bête, du monstre qui viendra semer la terreur parmi les hommes, le nombre maudit. C'est quand même pas une gentille gamine de seize ans qui a pu écrire ça ! Je me demande où elle a pu dégoter cette page ? Ca sent le souffre ce truc là ".

 

La cendre du cigarillo tomba sur la chemise à rayures bleues du père Matthieu. Il voulut la chasser d'un revers de la main, mais son geste maladroit ne fit qu'étaler la cendre et l'incruster plus profondément dans les fibres du tissu. Il soupira en constatant les dégâts, se laissa tomber lourdement dans le fauteuil en osier, prit une revue et murmura "Anurädhapura ".

 


La magie du mot ne vint pas pour autant atténuer la fulgurante douleur qui lui traversa la poitrine.

 

 

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

 

Partager cet article
Repost0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 10:51

 

 

 

Claude qui aime les solutions alternatives

vous propose pour vos problèmes de vertèbres

un nouveau traitement par l'osthéopathie

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne journée! 

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 10:45

L'arbre qui marche

 

Sous les tropiques on peut voir fréquement ces arbres au grandes racines surgies de terre.

Son nom "L'arbre qui marche" explique sa stratégie particulière qui est à l'origine d'une réflexion écologique.

Cette stratégie se nomme TREE

TR= Test randomly

E= Evaluate

E= Elect

Soit, un arbre qui teste son environnement, en évalue la qualité et choisit de s'y propager.

L'arbre qui marche est donc un arbre "intelligent" qui tire le meilleur parti de son environnement.

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne journée!

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 10:08

Changement d'humeur ou juste changement de couleurs?

Le ciel dans mon jardin samedi soir

 à quelques minutes d'intervalle...

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 Bonne journée!

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 11:15

 

 

Blog-notes*

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

XI

Cet engouement s'était vite doublé d'une manie de tout noter et il noircissait  depuis vingt ans des cahiers entiers d'écolier, d'une écriture qui jouait encore les pleins et les déliés. Tous ces mots et toutes ces définitions constituaient un véritable dictionnaire fluvial et batelier.


Il n'avait jamais pensé que cela puisse intéresser quelqu'un d'autre que lui et encore moins le faire éditer. Privé d'enfant à qui léguer ce patrimoine linguistique, il avait décidé que son lexique partirait avec lui en fumée selon ses dernières volontés. Certes, il y avait parfois des personnes comme Delage qui lui posaient des questions, l'interrogeaient.

 

Mais son instinct lui suggérait que leur intérêt n'était guidé que par une curiosité bon marché, une envie peut-être de caser un joli mot inconnu pour briller lors d'un dîner.

 

Cette engeance ne méritait pas qu'il ouvre les pages de ses cahiers et encore moins qu'il se donne la peine de frapper à la porte des maisons d'édition, qu'il passe des mois à attendre leur verdict.

 

Sans doute laisserait-il au commissaire la possibilité de déguster au compte-gouttes quelques termes comme " garabotte ", " gousselis ", " soubriquet ", juste histoire de le faire saliver.

 

Sans doute n'irait-il pas jusqu'à lui en expliquer l'origine étymologique, sans doute garderait-il pour lui les anecdotes, les hasards de ses découvertes comme il avait gardé pour lui le poème de Baudelaire qu'il avait trouvé dans les affaires de la petite Morgane.

 

Hé oui ! cette gamine l'avait transformé en cleptomane. Pour une raison qu'il n'arrivait toujours pas à comprendre, il avait cédé au besoin irrésistible de soustraire à la police deux documents. Le premier qu'il venait au final de rendre à Delage était sans doute trop chargé d'émotions parce qu'écrit de la main de l'adolescente. Le second en revanche, imprimé sur une feuille de papier ornée de gravures de Jérome Bosch, contenait un poème de Baudelaire qu'il connaissait depuis des lustres et qu'il comptait bien conserver.

 

Poème que souvent il récitait.

 

Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux,

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront, deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ;

Et plus tard un ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.

Le fait de prononcer ces quatre strophes était sa manière à lui de garder en vie la jeune fille, lui rendre hommage et lui demander pardon de ne pas avoir été là au bon moment pour la sauver.


Quatre strophes qu'elle avait aimées et qui contenaient un message d'espoir.
A quel ange pensait-elle en lisant ces vers ?
Se pourrait-il que cet ange ce fut lui ?

 

" Je déraille complètement, voilà que je me prends pour un ange maintenant " pensa le père Matthieu.

 

 

 

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

Partager cet article
Repost0
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 12:14

 

 

En clin d'oeil à l'article de Patrice

 sur les tempéraments d'Hippocrate:

La ronde des copains

 

  

 crédit photo: Jean Chamoux

 

Nous sommes quatre amis

A la vie, à la mort, toujours unis

Chacun son style, chacun sa passion

Je vais faire les présentations...

Le petit qui bouge et s'agite en criant

Fonce tête baissée, enthousiaste et remuant

Notre chef de groupe, il se nomme Alain

C'est l'évidence puisque c'est un sanguin.

Le grand émotif, sensible, toujours aux aguets

Intelligent, rapide mais bien souvent inquiet

L'intello, le premier de la classe, c'est Matthieu

Rien de bien original puisque c'est un nerveux.

Sa douceur, sa tendresse et sa grande prudence

Lui donnent tant de charme,  de charisme et d'élégance

Qu'elle est pour toujours notre hégérie, notre Véronique

Quoi de plus normal car elle est lymphatique.

Pour ma part, je ne fais rien à moitié

Et si notre groupe reste soudé

C'est que je suis volontaire et tenace

Ne crains rien et regarde les choses en face

Les autres pensent que je n'ai pas froid aux yeux

Vous l'aurez deviné, oui c'est moi le bilieux...

 

 

Nous formons une vraie bande de copains

Notre nom, c'est simplement "Le genre humain"

 

ALALIGNE

Pour accéder aux autres comptines,

cliquez dans la colonne de droite sur Catégories: Comptines

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 10:26

Voici l'une des dernières toiles de mon ami Denis

N'hésitez pas à lui laisser des commentaires...

Le titre de ce tableau est: Tempête infinie

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 Bonne journée!

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 12:21

Les Maldives, c'est également...

 de la végétation souvent

très verte...

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Bonne journée!! 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 10:04

 

 

Blog-notes*

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

XI

 

Le père Matthieu trouvait à ses repas un goût frelaté d'aluminium. Un ouvre-boîte papillon encore tâché de sauce tomate bolognaise traînait dans l'évier aux côtés d'une casserole à demi remplie d'eau tiède dont le fond mettrait de longues heures à retrouver un aspect vaguement lisse et propre.
 
En plein été s'alimenter de raviolis, de saucisses au lentilles, de bourguignon à la consistance aussi caoutchouteuse que celle des calamars à la provençale qui faisaient son ordinaire, était une réelle provocation à son taux de mauvais cholestérol.
 Son médecin l'avait prévenu ; son hypercholestérolémie liée à plus de deux grammes par litre de lipoprotéines de petite densité finirait par lui jouer de méchants tours. " Mangez sain et arrêtez de fumer " lui avait prescrit sans trop y croire, le jeune toubib en même temps que trois mois de traitement au  Zocor.

 Il en avait de bonnes celui-là. " Manger sain " lorsque  l'on peut à grand peine tenir entre ses doigts déformés par un début d'arthrose un économe et quand une vieille carcasse fourbue renâcle à se tenir en station verticale plus d'un quart d'heure, autant demander à un vieux cheval de trait de gagner le Prix de Diane. Alors, aller fureter sur les étals des marchés pour trouver des produits frais, c'était tout comme. Bien sûr, si les légumes et les salades se mettaient à pleuvoir du ciel, si Germaine n'avait pas déserté la péniche avant l'heure et sans son autorisation avec ce satané crabe qui l'avait rongée jusqu'à la trogne, alors oui, il mangerait sain !

S'il n'avait pas un foutu caractère qui le poussait contre toute logique à faire le contraire de ce que le corps médical conseillait, il serait depuis longtemps devenu le recordman du rapport équilibré entre LPD et LHD.

Mais voilà, vieux, veuf et partant à vau l'eau, telle était sa triste réalité. Il se plût à ajouter aux trois premiers  " v ", l'adjectif variqueux en pensant au réseau de veines dilatées qui ornait ses jambes depuis plusieurs années.

Curieusement, au fur et à mesure que son corps donnait des signes de faiblesses, il sentait son cerveau fonctionner de mieux en mieux. Un principe de vases communicants difficile à expliquer. Mais le fait était là, sa mémoire fonctionnait à plein rendement, sa curiosité intellectuelle s'étendait à des domaines qu'il n'avait jusqu'alors jamais explorés.
Il passait l'essentiel de ses journées à lire  des romans, des essais, des biographies et s'était abonné à des revues scientifiques. En ce moment, c'était surtout la lecture du National Geographic qui peuplait ses longues heures d'insomnie. Il y relevait méthodiquement sur un carnet de notes des noms de lieux, de villes, de montagnes, de fleuves où sa péniche n'irait jamais s'amarrer. Sa dernière trouvaille concernait le site d'Anurädhapura au Sri Lanka et lorsque la solitude lui pesait trop, il lui suffisait de murmurer ces quelques syllabes pour retrouver avec une forme d'hébétement et de naïveté juvénile, l'envie de vivre et le goût du plaisir.

Son amour des mots, s'était forgé peu à peu par la pratique du langage de la batellerie. Ayant appris au fil de ses rencontres avec de vieux mariniers des termes dont la joliesse, la rudesse ou le moelleux des consonnes et des voyelles, la déclinaison des synonymes régionaux semblaient infinis, il avait poussé lui-même ses recherches, enquêté pour trouver toujours le mot juste et approprié à un métier qui excluait l'à peu près.


 

 

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

Partager cet article
Repost0
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 11:19

Ou plus traditionnel...

 en usant du rouge et de l'orangé

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 Bonne journée!

 

Partager cet article
Repost0