Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 11:47

 

spectre

 

 

XII

 

 

 

 

- Tu plaisantes, le chat ! Tout allait pour le pire… Le Guingouin qui a libéré Limoges, j’tais dit tout à l’heure qu’il fallait s’en méfier. Ha ça ! Pour mener l’épuration, il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère… il y a des tas de choses que l’on raconte sur lui mais tout cela est bien compliqué et puis tu sais les ragots vont bon train et il n’avait pas que des amis au sein du parti communiste. D’ailleurs ça l'a pas empêché d’être élu maire de Limoges après la guerre et puis il parait qu’il en a bavé après. Non, tout ce que je sais, c’est que le pauvre Jérôme a fait partie de la centaine de collabos arrêtés et qu’il a été jugé parce que l’on appelait un tribunal d’exception. Lui, un collabo ! Tout cela parce qu’il a traduit des plans et servi d’interprète auprès des allemands. Que des foutaises !  Bien après la guerre et parce que la Marthe voulait pas croire que son homme ait pu faire des choses dégueulasses, il y a eu une vraie enquête qui a démontré sans aucun doute que le Jérôme était innocent. Même que les informations qu’il filait aux boches étaient pleines d’erreurs et qu’il les a roulés dans la farine plus d’une fois… Un résistant anonyme à sa façon, si tu préfères… Comme à l’époque, il n’a pas pu se défendre dans les règles, pas eu d'avocat digne de ce nom, ils l’ont condamné à mort et collé au poteau.

 

- Ils l’ont tué ? demanda, d’une voix anxieuse Arsène, sincèrement étonné et choqué que les humains tuent pour autre chose que satisfaire leur faim.

 

- Tout comme je te le dis… En réalité, il a été dénoncé, mais on ne sait toujours pas par qui… La Marthe, elle doit avoir son idée là-dessus et c’est peut-être ce qu’elle voulait nous dire ce soir… de l’eau est passée sous les ponts, mais cette femme c’est pire qu’un barrage fluvial. Elle accumule, garde tout pour elle, mais quand elle ouvre les vannes, c’est la catastrophe de Malpasset multipliée par dix…

 

- Vous croyez qu’elle connait le coupable ? Serait-ce le père Blandin qu’elle soupçonne ?

 

- Ben, je n’en sais pas plus que toi de ce côté-là. Le père Blandin et Cormaillon, le notaire ont tous les deux prétendu avoir fait partie de la résistance. Pourtant, c’est curieux mais on ne leur a jamais décerné de décorations. Tu sais, du genre croix de guerre ou médaille de la résistance, même pas le Mérite agricole… S’il y avait une médaille des filous, en revanche ces deux-là seraient surement au grade de Commandeur. Remarque, le père Baillou vaut guère mieux dans le genre, vu le trafic de volaille qu’il faisait au marché noir. Même qu’à partir de 43, il s’est mis à élever du cochon. Quant à l’Augustin, c’est tout juste s’il n’est pas entré dans la milice et il ne cachait pas sa haine des alsaciens qui s’étaient réfugiés par chez nous. Il comprenait pas qu’ils ne se soient pas jetés dans les bras de ceux qu’il appelait les « champions de l’ordre »… Lui, un saoulard qui a bien failli boire son fonds de commerce avant même son ouverture. Bon, je sais que j’ai pas de leçon de morale à faire sur le sujet, mais à l’époque j’étais sobre comme un chameau… c’est plus tard que je suis tombé dans la bouteille… bien plus tard…

 

La voix de Jules s’étrangla dans un sanglot.

 

- Tout cela n’est pas vraiment gai ! Moi, qui pensais être né dans un village idyllique dont la beauté des paysages s’harmonisait à la grandeur d’âme de ses habitants, je suis bien déçu… Je suis sûr pourtant qu’il existe dans ce fier village des honnêtes gens, ne serait-ce que mon maître, le vétérinaire, qui m’a recueilli, m’a soigné et nourri avec tant de dévouement. Et puis, vous Jules, vous n’êtes pas méchant, n’est-ce pas ? C’est une chose que je sens instinctivement, un don béni qui nous fait, nous les chats, reconnaître les bonnes des mauvaises intentions de ceux de votre race. Et vous, je mettrais ma patte au feu que vous êtes un homme bon !

 

 Les paroles amicales d’Arsène firent naitre un sourire sur le visage du cantonnier, qui s’essuya les yeux avec sa serviette. Il paraissait subitement embarrassé d’avoir pleuré devant le matou et pour reprendre un peu de contenance, il se servit un nouveau verre d’eau-de-vie qu’il avala cul-sec au grand dam muet de son compagnon.

  

Il allait répondre aux amabilités d’Arsène lorsque des bruits étouffés parvinrent de la chambre. Christine avait du se réveiller et en tendant l’oreille, ils l’entendirent parler doucement à sa fille. Quelques secondes plus tard, des pas résonnèrent dans le couloir puis, trois petits coups discrets furent frappés à la porte de la cuisine.

 

Jules se précipita sur la bouteille d’eau-de-vie, l’enferma prestement dans un placard, fit un signe de croix sur sa bouche à l’attention du chat, passa la main dans sa tignasse hirsute avant d’aller lui-même ouvrir la porte. La jeune femme, les yeux encore gonflés de sommeil, se tenait dans l’embrasure et entourait de ses deux bras graciles la frêle silhouette de sa gamine.

 

- Je suis désolé d’être rentré si tard, balbutia Jules, dont les joues enflammées trahissaient tout autant l’abus d’alcool qu’une émotion profonde.

 

 

 

 

à suivre...

 


 

©Alaligne

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

voyance gratuite par email 27/05/2016 11:44

J’ai sincèrement apprécié cet article qui apporte une véritable aide.

Farfadet 86 01/10/2011 11:34



On en sait un peu plus  et à dosse nous invitant àattendre avec assiduité la suite ...


Curieux ce que tu racontes là, dufait d 'un article publié sur mon blog à propos d'un certain reporter Robert Sexé accusé, lui aussi, d'avoir collaboré ,tout ça parce que à la fin de la première
grande guerre il avaiit épousé une allemande. Dans la presse locale,la "NR", les esprits se déchainent entre pro et anti Sexé ...


Il est des rancoeurs et des aprioris qui ot la vie dure ...


A savoir que le Robert Sexé en question  est mort à l'âge de 96 ans en 1986...


Ceci mentionné pour la similtude entre ton personnage de jérôme accusé de collaboration fort injustement . Dans le contexte, par contre, ce dernier y a laissé sa peau . 


J'adore Arsène , il est extra ce chat ... sage  entre les sages ...


Bises des farfadets



Alaligne 03/10/2011 12:33



Les zones d'ombre sur cette période sont loin d'être toutes éclaircies. De nombreuses injustices ont été commises également à la libération. On peut
penser qu'étant donné la situation, c'était inévitable... Cela n'empêche pas de le dire, de l'écrire... même via un "conte". Je ne connais pas le cas de Sexé, mais pour celui de Jérôme, je me
suis inspirée d'une histoire vraie du moins quant à l'origine alsacienne du personnage et disons en gros la région où cela s'est passé. D'ailleurs, je cite parfois le nom de personnages ayant
vraiment existés, quitte à changer dans la version définitive... Quant à Arsène, il fait partie de ces doubles animaliers de celui qui écrit... Donc... moi aussi, je l'aime bien ;))))


Gros bisous, Patrice