Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 23:00

 

 

Blog-notes*

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres 

 

VIII

 

Peut-être était-il trop dur ou trop aigri pour juger avec impartialité. Corinne était une fille intelligente et sur le terrain elle avait des nerfs d'acier; ça il avait pu le constater.


Le commissaire ouvrit la porte de son bureau, s'effaça pour laisser entrer Corinne la première en se demandant si elle noterait cette marque de civilité. Un léger battement de cils lui confirma qu'elle était plutôt étonnée par sa galanterie après la vanne qu'il venait quelques instants plus tôt de lui envoyer.


Il s'installa à son bureau, récupéra le dossier de comparaison d'écritures puis composa le numéro de téléphone de la graphologue.


- Bonjour, commissaire Delage au téléphone, pourrais-je parler à Madame... Ha c'est vous ! Je suis l'adjoint du Commissaire Guedj... Nous nous sommes croisés jeudi au commissariat. Je viens de récupérer un autre document. Nous aimerions savoir s'il a été écrit par la jeune Morgane... (silence) Non, je vous l'envoie par fax, pas la peine de vous déplacer... Oui, par fax. J'ai besoin rapidement d'un avis oral, pas de rapport écrit...(silence) Je comprends... Faites au mieux. Dès que vous avez vos conclusions, vous appelez le Lieutenant Gerbaut qui se mettra en rapport avec les parents... Sa ligne directe ? Même numéro avec 07 à la fin. C'est cela, merci, au revoir.


Delage raccrocha satisfait d'être débarrassé de cette corvée.


Corinne était restée debout à contempler par la fenêtre grillagée un couple de tourterelles perché sur la branche d'un platane qui tentait depuis des années de se frayer un chemin entre les murs du commissariat et le jardin d'un pavillon mitoyen. Les deux oiseaux avaient dû bâtir leur nid non loin de là, se frottaient les ailes mutuellement et échangeaient à légers coups de becs leur tendresse.


- Il y en a qui profitent du printemps, dit-elle en se tournant vers Delage


Un sourire timide et enfantin aux lèvres, elle s'approcha du bureau et s'assit sur la chaise en face de Delage.


- Hervé, vous permettez que je vous appelle Hervé ? commença-telle. J'aimerais vous poser une question...


Delage cala son dos dans le fauteuil tout en se demandant ce qu'elle manigançait.


- Je vous écoute Corinne...


- Hervé, je travaille ici depuis bientôt six mois et je suis censée vous assister dans vos enquêtes. Vous avez la réputation d'être un excellent commissaire et beaucoup m'envient la chance de pouvoir faire mes armes sous vos ordres. J'ai pourtant l'impression de stagner et pardonnez-moi d'être aussi directe, mais je pense parfois que vous ne m'appréciez pas, que vous ne me faites pas confiance. Je viens d'en parler avec le commissaire Guedj et il m'a conseillé de m'en ouvrir directement à vous. Vous me trouvez franchement mauvaise ou bien est-ce parce que je suis une femme que vous agissez ainsi ?


- Vous avez dit une question, plaisanta Delage


- Oh ! S'il vous plait, arrêtez de me traiter comme une gamine et épargnez-moi votre humour facile, lança-t-elle, excédée

Le commissaire la dévisagea d'un oeil froid. Il n'appréciait pas cette subite rébellion, n'avait nullement l'intention de s'expliquer ni de se justifier. De plus, en suggérant à Corinne cette discussion sans l'en avoir averti en priorité, Guedj affaiblissait sa position face au Lieutenant  ce qui l'irritait le plus au plus haut point.


Il jaugea rapidement la situation et finit par en déduire qu'il avait sans doute intérêt à crever l'abcès.

 

 

 

 

 

                                                                            à suivre........

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice Lucquiaud 10/01/2007 19:29

Toujours en finesse la psychologie des personnages et là cet éternel faux conflit des générations qui fait toujours obstacle entre un partenariat prolifique entre dynamisme et fougue de la jeunesse et expérience des anciens ... Bon, Delage Delage va crever l'abcès, espérons le avec tact...
Bisous des farfadets

alaligne 11/01/2007 12:58

Tu crois qu'il a du tact Delage??? ;)

°°Nina°° 10/01/2007 18:56

Mmmhh intéressante cette mésentante entre Corinne et Delage... et puis on découvre qu'il a un prénom aussi ce personnage à priori légèrement inhumain ;-) lol Je me demande du coup s'il va un peu s'attendrir dans le courant de l'histoire...

alaligne 11/01/2007 12:57

hé hé... suspense lol

Jo 10/01/2007 11:51

Je m'étais déjà posé la question...
Bon, comme toujours on a envie d'en savoir plus... Dans l'attente du prochain extrait, alors !  :)
Bonne journée.

alaligne 10/01/2007 13:52

sI MON ORDI fonctionne pas de pb .....

L'oeil regardait cahin-caha 09/01/2007 20:50

Et toi, police ou gendarmerie ont-ils déjà fait appel à tes services au fait?
Oops, cette question n'était pas prévue dans le roman

alaligne 10/01/2007 10:52

Je fais des authentifications à titre privé, mais bon je suis également en contact avec une personne de la GN... peux pas en dire + lol

Baggins 09/01/2007 20:13

Texte toujours saisissant ....Bisous Cath

alaligne 10/01/2007 10:50

merci Christian-san... je t'embrasse

tiphaine 09/01/2007 18:24

comment cela va t'il tourner ??  tu sais nous faire revenir !!!
bonne fin de journée à toi !