Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 23:00

Blog-notes*

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

 

 

Ca y est pensai-je, j'aurais dû m'en douter. En réalité, je m'en doutais, j'avais seulement espéré qu'il aurait justement la délicatesse de ne pas aborder ce sujet.


- Savez vous ce qui est arrivé à De Bradler et à son frère, le tueur psychopathe ? Cela fait bientôt quatre ans qu'ils ont disparu...


Alex faisait référence à une sombre histoire remontant à la fin de l'année 1999, où j'avais été mêlée (voire plutôt emmêlée) plus ou moins malgré moi à la fuite de ces deux personnages hors de France. J'y avais mis mon couple en péril, perdu mon travail de graphologue dans l'un des plus gros cabinets de recrutement  parisien, gagné une notoriété douteuse auprès de mon voisinage, échappé de peu à une condamnation judiciaire mais obtenu curieusement l'estime d'un commissaire qui depuis cette époque faisait appel à mes services de temps à autre. Si j'ajoute à cette énumération la défection d'un certain nombre d'amis, la désapprobation unanime de mes collègues graphologues, je pense avoir fait le tour des retombées à court terme de mon équipée furtive dans le monde de la criminalité.


Le hasard avait voulu qu'à l'époque Alex m'ait rendu service en contactant via le net un de ses amis étudiant journaliste aux Etats-Unis pour trouver des articles de presse. Il avait dû suivre dans les journaux de l'époque l'enquête sur la disparition de De Bradler, de son frère et se délecter des entrefilets sarcastiques à mon endroit. Mon métier de graphologue avait excité la plume de certains chroniqueurs qui s'en étaient donné courageusement à coeur joie pour tirer leurs boulets rouges en direction de la profession.


L'ayant bien cherché, j'avais par voie de conséquence adopté un profil si bas qu'un bébé basset à poil ras eut pu me prendre pour sa mère. Entendre Alex remonter ces vieux souvenirs à la surface raviva un court instant un sentiment d'amertume et de rancoeur.


- J'ai tourné la page, Alex, je ne veux plus entendre parler de cette affaire et je n'en sais pas plus que vous sur le sujet.


- D'accord, je voulais simplement vous dire que... Heu! ... C'est difficile à dire. Enfin si vous avez à nouveau besoin de moi, n'hésitez pas... J'ai lu dans le journal que vous travaillez en ce moment sur une nouvelle enquête. La fille qui s'est suicidée en se jetant dans la Seine. Alors, si je peux vous aider à nouveau ? En ce moment j'ai du temps libre et j'ai vraiment envie de faire quelque chose pour vous d'autant que...


Je le coupai sachant d'avance ce qu'il allait dire. Si j'avais accepté de l'aider gratuitement c'était parce que je connaissais sa situation personnelle  et financière depuis le divorce de ses parents.


- Alex, je suis très touchée par votre proposition, mais vous commettez une erreur. D'une part, arrêtez de croire tout ce qu'écrivent les journalistes et d'autre part, je ne " travaille " pas sur une nouvelle enquête, je dois simplement vérifier que la lettre laissée par Morgan à ses parents est bien écrite de sa main. Désolée de vous décevoir mais mon rôle s'arrête là. Le commissaire Guedj est en charge de l'affaire et mon intervention sera très brève.


- Vous voulez dire que vous n'avez pas encore expertisé cette lettre ?


- Alex... soupirai-je, cela vous ennuierait-il de changer de sujet ? Tout d'abord je n'expertise pas, j'authentifie, nuance... Ensuite, je n'ai aucune confidence à vous faire et nous sommes très éloignés de la raison pour laquelle vous êtes venu me voir. D'accord ?


- C'est vrai, je suis désolé, j'espère ne pas vous avoir embêtée. Nous nous revoyons dans huit jours, c'est noté.


Il se leva enfin pour prendre congé. Je le raccompagnai jusqu'à la porte d'entrée, lui fit au revoir d'un signe de la main, mais au lieu de partir comme tout être bien élevé l'aurait fait, il approcha ses lèvres de mon oreille pour murmurer:


- J'ai une petite idée sur ce suicide. Je vous en parlerai la semaine prochaine...


Une telle obstination et un tel manque de courtoisie méritaient un grand coup de gueule, mais lassée et néanmoins décidée à couper net, je le repoussai fermement d'une main, empoignai de l'autre la porte qui lui claqua au nez avec fracas.

Dire que le matin même en lisant mon horoscope dans le journal au café, j'avais lu sous la rubrique réussite : Journée sous le signe de l'écoute et de la communication. Restez vigilant, certaines personnes pouvant profiter de disponibilité pour vous inciter à des confidences.


Je faisais partie de ces innombrables personnes qui n'accordant officiellement aucun crédit aux horoscopes ne s'interdisaient jamais de les feuilleter dès qu'elles en trouvaient un à leur portée. La mise en garde de l'astrologue prenait soudain du sens au vu de la remarque d'Alex.
Côté coeur si je me souvenais bien les prédictions du jour avaient été du type : Vos proches sauront apprécier les attentions que vous aurez à leur égard.


Normal non ? Il n'aurait plus manqué qu'ils me passent un savon le soir où j'avais prévu une copieuse raclette au dîner...Il était d'ailleurs temps que je fasse cuire des pommes de terre et prépare une salade.

 
Je partis en direction de la cuisine, sortis du dessous de l'évier un filet de Belles de Fontenay non entamé et en choisis une dizaine, bien lisses et brillantes. Tout en  maniant l'économe avec soin, je me livrai mentalement à un petit bilan de l'entretien qui venait de prendre fin.

                                                                                                                                             à suivre....

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis bloggeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jo 16/11/2006 11:55

Toujours aussi captivant. Je file lire la troisième partie.

alaligne 16/11/2006 13:37

ARf... j'ai calculé.... 4 minutes entre ce com et le premier... donc tu as lu jusqu'au bout.... Merci à toi ma belle... Big bisous

GUYL 15/11/2006 13:15

Tu écris bien Alaligne, normal c'est ton talent ! Pas mal du tout ton histoire et captivante, on attend la suite avec impatience. Tu as un éditeur ? Gros bisous et bon courage pour l'écriture

alaligne 15/11/2006 16:33

Oui et je suis condamnée :)) à lui pour trois romans... Déjà deux, le troisième pas du tout commencé... Merci Guyl pour ton com. Merci à toi...

tiphaine 14/11/2006 19:31

et bien et bien j'attend la suite avec l'impatience ! !

alaligne 15/11/2006 10:56

Ca vient Tiphaine... ça vient... moi j'attends d'autres belles peintures sur ton superbe blog....

caramelle76 14/11/2006 16:57

Un petit coucou avant d'entreprendre ma lecture lol

alaligne 15/11/2006 10:55

merci ma puce.... Bonne lecture... et mille bisous

Lucquiaud 14/11/2006 16:37

On adorel es gens qui insistent et font irruption dans votre vie, dans votre travail comme éléphant dans magasin de porcelaine . En plus ils se croient inspensables... 
Belle prose agréable à lire ... on reviendra lire la suite . Bonne raclette ! Meilleure qu'une raclée , tout de même ...
Farfadet

alaligne 15/11/2006 10:55

Merci Patrice, ma prose est très, très personnelle... et dans mes romans curieusement, je me laisse plus "aller" que dans les articles que je publie dans des revues... Le roman me sert (je crois) de soupape....

°°Nina°° 14/11/2006 14:52

Ahhh super deuxième extrait, avec une pointe d'humour (on te reconnait bien là!), j'ai bien aimé le "j'avais par voie de conséquence adopté un profil si bas qu'un bébé basset à poil ras eut pu me prendre pour sa mère."  mdr! On découvre peu à peu le personnage et un Alex qui met son nez partout... Encore une fois, ma lecture était trop rapide.. bon je vais le relire dans ce cas, en attendant la suite ;-)
Bisous! et Bravo!

alaligne 15/11/2006 10:52

merci Nina... en particulier d'avoir noté cette phrase qui est effectivement sur le plan écriture Ma Signature.... Bien vu et encore merci à toi