Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 09:38







Régine DEFORGES    

Image Hosted by ImageShack.us


  
 

Régine Deforges est née le 15 août 1935 à Montmorillon dans la Vienne. Est-ce l’héritage des années passées en pensionnat de jeunes filles tenue par des sœurs qui la conduira vers la littérature érotique ?
       
Toujours est-il que d’abord libraire, elle fonde rapidement sa propre maison d’édition et publie en 1968 « Le Con d’Irène » de Louis Aragon qui lui vaut les foudres de la censure de l’époque. Le livre est saisi le 22 mars 1968, soit 48 heures après son édition. Condamnée par la suite pour « outrages aux bonnes mœurs » et privée de ses droits civiques, elle persiste et signe en publiant un catalogue de livres écrits par des femmes (Les femmes avant 1960).
    
Elle-même femme de lettres, elle touche rapidement à tous les genres, et bâtit une œuvre variée et prolifique ainsi que je vous laisse en juger :
         
Elle écrit des romans :
« Blanche et Lucie » en 1976, « La révolte des nonnes » en 1981, « Le Cahier volé » en 1978, « Les enfants de Blanche » en 1982 ; « L’orage en 1996 », « Pour l’amour de Marie Salat » en 1987, « Sur les bords de la Gartempe en 1985 », « Sous le ciel de Novgorod en 1989 » etc, principalement chez Fayard et Albin Michel.
        
des nouvelles :
« Contes pervers » en 1980, « Lola et quelques autres » en 1983, » Rencontres ferroviaires » en 1999, « Troubles de femmes » en 1994, « La petite fille au manteau rose » en 2001.
       
des contes pour enfants :
« L’apocalypse de Saint Jean » en 1985, « L’arche de Noé de grand-mère » en 1995, etc…
 
des essais, des entretiens, des chroniques, des scénarios et chansons également.
 
Mais c’est en 1983, avec la publication de « La bicyclette bleue »  qu’elle rencontre un fulgurant succès populaire et se lance dans le cycle romanesque de dix ouvrages dont le dernier a été publié en 2007 chez Fayard.
Son roman, La bicyclette bleue, lui valut un nouveau procès puisque les héritiers de Margaret Mitchell, l’accusaient d’avoir emprunté des passages au livre « Autant en emporte le vent ». Réfutant le plagiat, le procès eut lieu et la justice lui donna raison.
          
Adapté pour la télévision en 2000, je garde un souvenir ému de ce téléfilm, puisque mon fils y apparaît dans une courte scène aux côtés de Laetitia Casta et de Jean-Claude Brialy.
               
        

Image Hosted by ImageShack.us

 


  
 

D'un ton très libre, voire libertin, ses romans sont souvent des plaidoyers féministes défendant le droit des femmes à s'assumer seules, jusque et y compris dans leur sexualité, qui peut être le lesbianisme.
 
Présidente de la Société des gens de lettres, elle fut également membre du jury du prix Fémina dont elle a démissionné en solidarité avec Madeleine Chapsal suite à son exclusion. Celle-ci s’était en effet ouvertement indignée du fait que les jurys de prix littéraires récompensaient des livres plus en fonction de l’éditeur ou d’amitiés avec l’auteur, que pour le contenu du livre, et spécialement à propos du jury Femina, qui privilégierait trop l’éditeur Gallimard.

Mariée au dessinateur du Nouvel Observateur, Wiaz, elle a tenu une chronique au journal L’humanité pendant de nombreuses années.       
       


   


Son écriture:

Image Hosted by ImageShack.us  


 
          
Une écriture "tranchante" au stylo à encre bleue, dans cette dédicace qui prend possession de la page avec beaucoup de liberté et un sens affirmé de la "conquête".
 
L'angle est très présent dans ce graphisme qui avance avec fermeté dans une inclinaison pressée. On perçoit facilement la vitesse du graphisme dans le déroulement du geste et les formes simplifiées. Femme pressée, active, voire tentée par une forme d'activisme, l'auteure file vers de nouvelles aventures sans s'accrocher au passé.
 
Les prolongements hauts et bas de l'écriture dans les hampes et dans les jambages l'engagent à se surpasser pour se démarquer du banal et affirmer davantage son individualité.
 
Démonstrative, elle peut céder à une forme d'exaltation des sentiments et des pensées qui rendent sa personnalité "haute en couleurs" et sans concessions.
 
Idéaliste, sans aucun doute, l'ardeur qui l'anime trouve sans doute son origine dans la sensation qu'elle dispose de temps et d'options sans limites que l'épreuve de la réalité ne semble pas avoir entamée.


 
 
 




 

Partager cet article
Repost0

commentaires

voyance gratuitement par mail 17/02/2017 16:00

C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !