Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 10:05

 

 

 

Blog-notes*

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

 

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

           

 
 
 
 
 

XVIII

                

 




- Mais qu'est-ce qu'il fout ?

- Attends encore un peu, il va bien finir par répondre...

Clarisse s'étira et bailla bruyamment. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre.

- Déjà minuit vingt ! Tu devrais rentrer chez toi maintenant. Je suis crevée, j'ai besoin de dormir. Tu pourras toujours continuer depuis ton ordi...

Alex secoua la tête en signe de dénégation. Il était nerveux et fixait l'écran du portable de Clarisse à l'affût du moindre changement. L'attente et la déception se lisaient sur son visage. Depuis le jour où dans son esprit les paroles de la chanson de Kurt Cobain et le mot " fée " s'étaient associées, il avait passé des journées entières à suivre des pistes, jusqu'à ce que la chance lui sourie. Fée, comme Morgane, Morgane, comme suicide, suicide comme Cobain... Poussant ses investigations jusque dans les pages " en cache " de Google, il avait fini par repérer un blog supprimé depuis quelques semaines, traqué les commentaires et trouvé l'historique d'une correspondance morbide entre deux pseudonymes, " Apocalypse666 " et " La Fée ".

 Leurs échanges avaient duré plusieurs mois.

 " La Fée " était une adolescente dépressive, marquée à vif par le divorce de ses parents. Mais, bien au-delà du ressentiment qu'elle éprouvait à leur égard, c'est le monde entier des adultes qu'elle jugeait avec cynisme et dégoût. Sur ce blog, elle avait confié à son correspondant ses années d'anorexie ainsi que l'enfer qu'elle avait fait subir à son corps, expliqué avec une abondance de détails la lutte impitoyable contre la faim qui tenaillait ses entrailles, l'amère victoire du vomi en cachette et le sentiment de puissance éprouvé face à l'incompréhension et la colère de ses géniteurs. Elle y narrait, dans de longs passages, ses visites chez les psychiatres, son hospitalisation forcée lorsqu'elle n'avait plus pesé que quarante-deux kilos, puis comment elle avait temporairement vaincu la maladie et comment elle avait rechuté. Elle y parlait de sentiment permanent de vide, de crises d'angoisse, d'accès de rage qui soudain la submergeaient en évoquant ses parents qui l'avaient abandonnée. La haine qu'elle éprouvait face à sa tante qui l'hébergeait, ne semblait, elle aussi, pas avoir de limites.
 
Dans les messages les plus récents, elle se décrivait mauvaise et méchante, se fustigeait avec violence et paraissait persuadée d'être vouée à la trahison de tous ceux qui lui accordaient une bribe d'attention. La défection de l'amitié d'une copine de classe, son brusque désintérêt, était le point d'orgue de cette auto-dépréciation.

Lorsqu'elle évoquait ses goûts musicaux, quatre noms revenaient en permanence : Marilyn Manson, Nine Inch Nails, Courtney Love et Kurt Cobain. Ses pensées, ses sentiments tournaient autour des textes de leurs chansons qu'elle connaissait à la perfection.

Alex avait remarqué le soin pris par Apocalypse666 pour entretenir l'angoisse de la jeune fille. Il la maintenait sans faillir dans son désarroi et sa dépression. Parlant peu de lui-même, il n'intervenait que pour souligner la noirceur d'une pensée, conforter " La Fée " dans ses idées morbides, envenimer sa haine, raviver ses blessures lorsque, à de rares occasions, elle se raccrochait à une idée positive. Au final, Alex avait compris avec effarement que tout le temps de cette correspondance, Apocalypse666 n'avait eu qu'un seul objectif : la pousser au bout de son raisonnement en renforçant son envie d'autodestruction.

Le blog avait été supprimé deux jours après l'annonce dans les journaux et à la télévision du suicide de Morgane.

   

            
                      

  

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

 

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Piotr Goradd 22/08/2007 11:37

Fûté le boutonneux ! Elle fait frémir ton histoire.... Mais c'est uniquement parce qu'elle est écrite avec talent...B.B.B EBPE .....................................Piotr, Pat

marc 26/07/2007 08:51

coucou Catieil se durcit ce BN ,mais j'aime bien .La vie est belle sans perdre de vue qu'elle peut être parfois dure.de gros bisousjaguar placide

LUCQUIAUD 25/07/2007 01:21

Vive l'Internet charitable qui vous pousse au crime !... On peut rencontrer de dous dingue sur Internet mais aussi des barges de chez barges qui ont la perversité comme compagne favorite et l'insinuation à l'autodestruction puis à la totale destruction comme mission ...Sympa tout ça ...Et pendant ce temps là des pélerins polonais tombent dans un ravin pour finir calcinés ... Fichu monde que le nôtre !....Bon mais Farfadet , c'est pas un pessimiste alors, lui et son épouse Annie te font de gros Bisous

Alaligne 25/07/2007 11:45

C'est le sujet principal de BN... j'ai mis 140 pages pour en arriver là... mais si un jour tu le relis... tu verras que cela transparaît en réalité beaucoup plus tôt dans le roman... Gros bisous aux Farfadets

gari 24/07/2007 21:39

j'attends la suite  .....

Alaligne 25/07/2007 11:41

Heu... as-tu lu le début?????? ;)

Michka :0014::0010: 24/07/2007 12:26

:0010:

Muad' Dib 23/07/2007 21:44

Bonsoir Alaligne, en ce qui concerne la pays imaginaire sur les bords de la Méditerranée, il doit y avoir un peu d'Italie, de Grèce, d'Egypte et les pays du Maghreb mais je ne connais pas cette région.Ce sont les racines de mes rêveries tout simplement ...Bonne soirée,Bises,

Alaligne 25/07/2007 11:37

Je te souhaite de le trouver un jour, ce pays ;)

BIDUDULE 23/07/2007 16:25

Oups, c'est dur-dur !

Alaligne 25/07/2007 11:35

genre littéraire oblige Brigitte... et encore, je me retiens...;)

ced 23/07/2007 16:16

Sur fond de chronique-des-années-grunge, quelques lignes noires, fortes, pleines d'encre et de sang..T.Capote n'a quà bien se tenir en tombe...(ceci dit, au vu du débit, de la saccade dans la menée de cette courte intrigue, verrais bien ça tenir dans une nouvelle assez courte...question de point de vue...). Bref...joli exercice de style...ma lali...(façon de parler ...en rien possessive...). En attendant la lecture de la Signature sur ma terrasse provençale, entre deux bains et deux boissons, savoure en l'instant ce récit l'indicatif plus que pare-Fée...clin d'oeil et sortie de scène..

Alaligne 25/07/2007 11:34

Blog-Notes se durcit un peu sur la fin... C'est mon grand pb... je n'arrive pas au tiers du début de l'orteil de mes maîtres en matière de suspense... trop coincée encore...Côté nouvelle, c'est plutôt mal barré puisque BN, va faire un tout petit peu moins de 200 pages... L'écriture est pour moi un hobby... je n'ai aucune prétention littéraire, mais ce que je fais, j'essaye de la faire bien ;)... je croise les doigts en espérant que la lecture de "La Signature" te soit agréable... ce serait déjà beaucoup...

L'Oeil regardait cahin-caha 23/07/2007 13:49

C'est tellement ça sur certains blogs...Un de ces 4 je vais tomber de ma chaise-soucoupe en voyant débouler un blog extra-terrestre dans tes lignes si ça continue :0073:

Alaligne 25/07/2007 11:29

Hé, hé... une idée à retenir........ Bises à L'Oeil