Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 10:19

 

 

 

Blog-notes*

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

 

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

           

 
 
 
 
 

XVII

                

 

  





Pour la première fois, sa main trembla en effleurant le clavier.
Il hésita, faillit abandonner. Son désir était violent, impérieux irraisonné.
Harassé par la lutte qu'il menait contre lui-même depuis plus d'une heure, il appuya presque machinalement sur la touche " Entrée ".

Dès que la messagerie instantanée apparut à l'écran, il repéra le pseudonyme en sur brillance. Il était donc là, à attendre sa venue. Les battements de son coeur s'accélérèrent lorsque la première phrase s'afficha :
" Bonsoir, ange des ténèbres "

Il souhaitait l'étreindre, le serrer contre son corps, en humer le parfum, le couvrir de baisers.

Rien de ce qu'il avait préparé, calculé, répété tout au long de nuits blanches ne s'était réalisé.

Le  falot Auguste Langlois qu'il avait tenté d'attirer dans les arcanes de son blog, s'était révélé au fil de leurs échanges, tendre séducteur, blasphémateur adoré, pervers en pensées, machiavélique à en jouir.

Il avait lutté pour prendre le dessus, l'asservir par des phrases assassines enrobées de miel frelaté, par des changements d'humeur inopinés, des revirements d'attitudes, des sentences ambiguës. Mais il avait perdu pied, laissé l'autre exercer sa puissance, le torturer avec délice, l'abaisser, l'enchaîner par écrans interposés.

Il l'avait haï et il le désirait. Il l'aimait.

Sacrifier à l'usage d'une messagerie instantanée, était une erreur. Il le savait.
Un indice supplémentaire de sa présence sur le net, des conversations qui pouvaient être espionnées. Encore, avait-il résisté à l'envie de brancher sa webcam, de découvrir le visage de celui qui le harcelait, de caresser son image.

Il pianota fébrilement :

" Je suis là, Adonis, je t'espérais... "

Le grondement du tonnerre et la lueur d'un éclair le firent sursauter. Le fracas de l'orage qui venait d'éclater sur Dublin, lui avait à peine masqué un autre bruit, plus familier.

Il tendit l'oreille, aux aguets.

Quatre coups brefs à la porte de sa mansarde résonnèrent plus distinctement.
Une vague de colère le submergea.

 " Il " ne pouvait pas lui faire cela. Pas venir, maintenant, là, à l'instant même où il atteignait une profonde jouissance. " Il " ne pouvait contrarier une fois de plus sa vie, le sermonner, lui parler sur le ton doucereux des psychiatres de son enfance. " Il " n'avait aucun droit sur lui, " Il " ne pouvait l'obliger à déménager encore et encore... " Il " ne devait même pas soupçonner ses activités sur le net. Et surtout pas là, pas maintenant.
 
Il entrouvrit le tiroir de la table. La lame d'un couteau de chasse brilla à la lueur de la lampe halogène.

Il se leva, s'approcha de la porte et attendit, la sueur lui coulant le long de l'échine que quatre nouveaux coups brefs retentissent.

Il ouvrit lentement la porte. " Il " avait un sourire figé sur les lèvres.

" Tu en as mis du temps pour ouvrir... Tu me laisses entrer ? ".

   

 


              
                      

  

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aben 22/08/2007 14:01

Que c'est beau l'écriture...J'aime aussi écrire. Pas forcément pour dire. J'aime écrire comme d'autres dessiner, peindre ou composer, chanter.Ecrire, c'est exprimer. Plus difficile est de se faire imprimer. (Je ne parle que pour moi, mais d'expérience...)

Piotr Goradd 22/08/2007 11:32

Je me répette : J'adore aussi ce "méchant" tellement nuancé, tellement subtil, j'aimerai jouer ce rôle...Bisous, bises, baisers EBPE ...........................Pat, Piotr

LUCQUIAUD 15/07/2007 11:40

Bon eh bien là , je me suis planté . Ce n'est pas un passage avec le Père mathieu confronté à son inspecteur favori ... Non là; on est de retour chez les tenbreux , pas très catho mais plutôt catod  peut-être scato  mais bon ... Ce ne sont pas des anges . Et il est vrai que sur le Net , les intentions ne sont pas toujours nettes ni honnêtes ....A suivre bien sûr au fil de la lame ... En ce moment je lis "La Pierre et le sabre "...Bisous des farfadets

marc 15/07/2007 11:04

bon encore un peu de patience et pourra lire la suite afin de pouvoir attendre la suite de la suite etc......lolgros bisous Catiejaguar placide

BIDUDULE 15/07/2007 08:46

Bonjour Cathy,Je te souhaite un très bon dimanche.

Annie 15/07/2007 07:30

Degros bisous en passantAnnie

sam ! 14/07/2007 17:44

j'adore... cela me rapelle par certains côtés des choses vécues il n'y a pas si longtemps... en ce moment ? là est la question... bises @+

vita 14/07/2007 14:18

Cet imginaire qui crée des liens virtuels envahit l'être qui ne peut plus supporter la réalité...Elt la folie s'installe...VITA

BIDUDULE 14/07/2007 14:11

Bon, on ruisselle d'impatience pour la suite.Bon week-end Cathy.

Baggins 14/07/2007 13:29

Captivant ...toujours .Bisous Cath