Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 10:26

 

 

 

Blog-notes*

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Crédit photo Bettina

 

 

 PS: Il suffit de cliquer en tête de la page d'accueil sur "Romans" pour accéder aux précédents chapitres

 

 

           

 
 
 
 
 

XV

                

 

 Jusqu'à présent, il n'avait eu à déplorer aucun incident grave dans les établissements scolaires de sa circonscription. Un coup de canif porté par un élève de quatrième à un professeur d'anglais venait de mettre un terme à ce bilan positif. Heureusement, la jeune enseignante s'en était tirée avec une entaille dans le bras, peu dangereuse mais suffisamment profonde pour justifier la pause de points de suture aux urgences de l'hôpital départemental. Le choc psychologique avait été rude et les médecins la gardaient quelques temps en observation. Elle portait plainte et le gamin qui selon les dires du chef d'établissement n'avait jamais posé de problèmes, était entendu par Gerbault dans le commissariat. Guedj avait fait passer des consignes strictes : quoique mineur, le gosse devait être traité sans indulgence et l'on attendait l'arrivée des parents, un couple de commerçants respectables de la ville pour essayer de comprendre ce qui avait pu déclencher un tel gâchis.

                       
Les journalistes faisaient déjà le siège de l'hôpital et une équipe de télévision s'employait à interviewer les copains de classe du jeune agresseur ainsi que des collègues du professeur.

           
Il fallait faire vite et face à la presse, Guedj avait besoin d'un flic aguerri. Delage était le seul dans son équipe capable de s'exposer tout en maîtrisant tous les tenants et aboutissants de l'affaire. Un fait divers de cette importance nécessitait que l'on prit des précautions.

      
Le Principal invita son adjoint à le rejoindre dans son bureau.

          

- Hervé, je ne t'apprends rien, on a une affaire délicate à régler depuis ce matin. La prof d'anglais qui vient d'être agressée, a été transportée à l'hôpital, assez choquée selon les infos que j'ai. Tu y vas prendre sa déclaration et enregistrer sa plainte. Comme tu le sais également, le gamin est entre les mains de Gerbault. Pas de temps à perdre, les journalistes sont à l'affût et je veux que cette histoire ne fasse pas pendant toute la semaine les gros titres des journaux. Tu files et tu me boucles ça aux petits oignons.

           

Delage fit la moue, se mit à se balancer d'une jambe sur l'autre et fit craquer ses doigts, trois attitudes qui avaient pour résultat d'exaspérer Guedj.

           

- Hervé, tu m'as entendu ? Tu files direct à l'hosto ! s'enflamma le Principal

           
- Je croyais que Gerbault s'occupait de l'affaire, marmonna Delage. Vous ne croyez pas qu'il vaut mieux qu'elle y aille elle-même ?

             
- Hervé... Si je te demande à toi et pas à Gerbault d'y aller, c'est que j'ai mes raisons. Ca pullule de journalistes dans tous les coins, la télé est sur le coup et il n'y a que toi qui ait la carrure suffisante. J'ai besoin d'un homme d'expérience. Gerbault et la presse ce n'est pas encore pour demain. Un jour peut-être, mais maintenant non ! En dehors de moi, il n'y a que toi qui puisse mener cela en prenant les bonnes précautions.

          

Delage sourit au compliment, fit mine de partir puis se ravisa.

               

- J'emmène Djamila avec moi. Ca lui fera du bien à la p'tite de voir un flic à la " carrure suffisante " faire son boulot de terrain. Pas d'objection ?

            

- Hervé, je ne te comprends pas... Il y a dix secondes tu voulais que Ger-bault y aille seule et maintenant tu veux une bleusaille en appoint. Qu'est-ce que tu mijotes ?

      

Le téléphone sonna et Guedj décrocha nerveusement.

               

- Commissaire Principal Guedj au téléphone. Oui... Oui, je le connais... C'est grave ?

          

Le visage de Guedj s'était assombri et des yeux il cherchait à capter le regard de Delage qui avait recommençé à faire craquer ses doigts.

                      

- Bien, vous me rassurez... oui, oui, c'est cela... Dites-lui que je transmets. Oui, j'ai bien compris, Delage, avec un " D ". De toute façon il est sur le point d'aller à l'hôpital. Il passera le voir dans la foulée. Voilà, au revoir Madame.

                    

A l'énoncé de son nom, Delage avait cessé son petit manège et les sourcils froncés attendait des explications.

         

- C'est le père Matthieu, entama le Principal. Il a fait une attaque hier soir et il est en réa. Il paraît qu'il a demandé à te voir. Pourquoi toi ? Je n'en sais rien. D'ici à ce que le vieux nous ait encore planqué des informations...

                      

- C'est grave ? demanda Delage, sincèrement inquiet

            

- Apparemment, c'est juste une simple alerte, mais étant donné l'âge du bonhomme et les autres problèmes de santé qu'il se trimballe, ils le gardent encore quelques jours pour des compléments d'examens. Passe le voir après la prof. Ah! Oui, j'oubliais, pour Djamila c'est OK à condition qu'elle la ferme devant les journalistes. Je t'en rends personnellement responsable.

 

            

 

 

  

                                                                                            à suivre......

 

 

*BLOG-NOTES est un manuscrit déposé, ayant reçu un numéro d'ISBN mais non encore corrigé et édité. Les amis blogeurs qui auront le courage et la ténacité de lire ce petit suspense jusqu'au bout seront nommément cités sur le livre en dédicace.

  

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Piotr Goradd 21/08/2007 17:10

Ah ! J'en étais sûe, le vieux leur a fait le fameux coup du Père Mathieux... Il va revenir son tiot pépère avec son lot de surprise... Hihi bien vu l'aveugle !Bisous, bises, baisers EBPE..................Piotr

Désherbant 21/05/2007 11:58

J'ai passé un brin de temps sur ton blog bien agréable.Bien référencé, on y trouve un "paysage" littéraire, bien agencé et pourvu avec des commentaires pertinents et avisés.Bref, grande envie de partager tes "coups de coeur" littéraires.Connais tu le revue hebdomadaire (professionnelle) : "Livres Hebdo" ? A défaut de pouvoir la compulser dans son format papier, le site : "Electre" t'apportera une aide fort précieuse.Grosses bises à toi.A +

Alaligne 22/05/2007 10:17

Merci l'ennemi de la campagne... Je vais aller sur le site Electre dès aujourd'hui... un grand merci pour le tuyau... ;)Mille bisous

sam (itineraire) 15/05/2007 16:12

j'ai lu ce chapitre... cela me semble interéssant... bon va falloir que je reprenne tout dès le bébut dès que j aurai un peu le temps... @ bientôt :0113:

Alaligne 16/05/2007 10:27

Sam... bon courage et rassure-toi je ne t'en voudrais pas si tu abandonnes en cours de route... ;)

Altair 14/05/2007 12:21

Merci de nous avoir ouvert les portes de ta communauté Alaligne :)

Alaligne 15/05/2007 10:38

Si je ne vous l'ouvre pas à vous... à qui vais-je le faire???????? mdr lol

ange 14/05/2007 11:33

c'est joli

revelise 13/05/2007 21:20

merci pour ton com, je vais donc reprendre les chapitres premiers pour comprendre l'histoire a très bientot amitiés

Alaligne 14/05/2007 11:04

Houla... Revelise... quel courage!!! Je t'embrasse et bonne continuation sur OB... je passerai te lire régulièrement ;) lol

Baggins 13/05/2007 19:52

La vilence juvenile dans les établissements scolaires ,la presse à l'affut pour faire un titre à la une ,un récit plein de réalisme ,vivement la suite ...Bisous Cath

Alaligne 14/05/2007 10:55

Merci Baggins... elle vient... ;) Bises

LUCQUIAUD 13/05/2007 18:40

Ah oui la presse, les requins de l'info  ... les tenir à distance .. ces "charognards"...  là ne pensent qu'à leur "Une" ...Et l'actualité tumultueuse leur donne prise...Et dire que nous, pauvres citoyens, sommes formatés par ces grands manipulateurs de l'information. ...Donnez votre avis qu'ils disent partout  et notre avis il est toujours un peu le reflet de cette toute puissance des médias et de l'impact de celui-ci dans nos consciences...Il y arait tout un article à faire à partir de cette question : "Comment être maître de ses pensées et libre pour penser ? ..."Bon allons, c'est Dimanche , reposons la petite tête du farfa .. lolOn attend la suite Catherine ... et ça viendra certaienement ;-)Bisous des farfadets 

Alaligne 14/05/2007 10:59

Excellente idée d'article Patrice... je compte sur toi! ??? Gros bisous aux Farfadets

celine 13/05/2007 18:27

Un petit passage pour te souhaiter une bonne semaine... Merci pour tes visites et tes commentaires. Bizzz Céline.

Alaligne 14/05/2007 10:56

Une grande pensée pour toi céline et une excellente semaine Bizzzzzz

marc 13/05/2007 15:17

Deuxièmebon Cathy il suffirait pas que tu te laisse aller ,on attend la suite.lolbisousjaguar placide

Alaligne 14/05/2007 11:01

Esclavagiste, négrier,.... pense qu'à son plaisir celui-là... mdrGros bisous Marc