Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ecritures à la loupe
  • Ecritures à la loupe
  • : Présenter des écritures manuscrites d'écrivains célèbres avec une étude graphologique, des comptines pour enfants, l'un de mes romans et beaucoup de mes coups de coeur, voilà l'objectif de ce blog. J'espère que vous vous y sentirez également chez vous...
  • Contact

Mes romans

histoire

  couv-pour-OB.jpg




25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 14:37

 

 

Georges SIMENON

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Difficile de présenter un écrivain comme Georges SIMENON sans se référer aux multiples études, biographies, thèses qui ont été écrites sur lui.

Un petit exemple: si vous tapez son nom sous Google, vous obtiendrez environ 1.330 000 réponses. J'ai donc décidé de vous laisser en liens, à la fin de cet article, les principaux sites sur lesquels vous trouverez un maximum d'informations sur la vie et l'oeuvre de ce Liégeois d'origine.

Je ne me consacrerai dans les lignes qui suivent qu'aux années entourant la sortie du roman "La nuit du carrefour", livre publié chez Fayard en 1931 et qui contient une dédicace que je vous invite à découvrir:

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Il s'agit ici d'un des premiers "Maigret" paru aux éditions Fayard en 1931.

Georges Simenon a alors 28 ans, puisqu'il est né officiellement à Liège, rue Léopold, le jeudi 12 février 1903. C'est du moins ce qu’a déclaré Désiré Simenon, son père. En réalité, Henriette Simenon a accouché à minuit dix, le vendredi 13 février 1903, et a supplié son mari de faire une fausse déclaration pour ne pas placer l’enfant sous le signe du malheur...

Depuis 1924, son activité d'écrivain est déjà florissante: c'est près de deux cents romans qu'il va écrire sous dix-sept pseudonymes. Il vient d'arriver à Paris avec sa première épouse Régine RENCHON et découvre cette ville,  apprend à l'aimer pour ses désordres, ses délices et ses délires. Il est tout de suite attiré par la vie de ce Paris des années 20, se perd dans ses ruelles, ses bistrots, ses hôtels minables, fréquente ses prostituées et s'intéresse à la vie du petit peuple parisien composé d'artisans besogneux, de concierges acâriatres et de pauvres types à la double vie.

Ses publications populaires éditées chez Ferenczi, Tayllandier et Fayard se composent alors de romans pour certains licencieux, sentimentaux mais aussi d'aventures. Il écrit beaucoup et gagne déjà très bien sa vie. Il dépense énormément, sort très souvent pour assister à des spectacles, se lie d'amitié avec des peintres comme Vlaminck et Picasso ainsi que des poètes comme Max Jacob. Lors d'une de ces soirées parisiennes, il rencontre Joséphine Baker, en tombe follement amoureux et ménera une vie de couple à trois jusqu'en 1929.

En 1927, Eugène Merle, directeur de plusieurs journaux parisiens le met au défi d'écrire un roman sous les yeux du public , enfermé dans une cage de verre. ... Attiré par la somme importante que lui propose son employeur, il accepte de le faire mais le projet n'aboutira pas pour des raisons qui restent encore obscures. Cependant le phénomène est né et la légende se forme autour de lui. Plusieurs journaux raconteront cet exploit qui de fait ne s'est jamais produit!

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Simenon décide alors de quitter Paris, achète un canot de cinq mètres de long et parcourt en compagnie de sa femme Tigy, du chien Olaf et de sa machine à écrire, les canaux et les rivières de la France. Ravi par l'expérience, il décide de passer son brevet de capitaine au long cours et fait construire un côtre de 10 mètres, appelé l'Ostrogoth, afin de traverser la Belgique et les Pays-Bas. C'est durant ces  voyages vers le cap Nord que la légende veut que soit né le personnage du commissaire Maigret.

En réalité, Simenon l'avait déjà crée dans plusieurs romans populaires sous une forme plus ou moins élaborée. En conflit avec son éditeur Fayard qui n'est pas pressé d'éditer une nouvelle collection, Simenon, homme de marketing avant l'âge, organise le 20 février 1931 une soirée où le Tout-Paris sera invité. Il s'agit du fameux bal "anthropométrique" où les invités sont priés de se déguiser en gangsters ou en prostituées. L'événement qui s'est déroulé dans une boite de nuit de Montparnasse est largement commenté dans la presse. Les "Maigret" se vendent comme des petits pains. Fayard peut être rassuré quant au sort de la collection.

Pour vous convaincre de la prolixité de l'auteur, voici ce que l'on peut lire au dos de la dédicace:

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

Vous avez bien lu!

Pour paraître le mois prochain....

Dès sa sortie Le chien jaune est porté à l'écran par Jean Tarride et c'est Jean Renoir qui adaptera au cinéma en 1932 La nuit du Carrefour

Image Hosted by ImageShack.us

 

L'écriture de Georges Simenon en 1932, date de la dédicace, est remarquable par la qualité du trait à l'encre violette dit "fuselé" qui s'obtient par une pression très forte sur le milieu des pleins, sur les hampes et les jambages. On peut lire dans le manuel de graphologie (éditions Masson) que ce trait constitue une anomalie de pression liée, semble-t-il à la présence de décharges affectives et sensuelles...

On notera également les finales acérées sur le "e" de sympathique et sur le "e" de hommage".  Dans un contexte d'écriture rapide, ce qui est le cas ici, l'attaque contenue dans ce geste est à mettre en relation avec un caractère impulsif. Elle est également la signature d'un sens critique particulièrement affûté mis au service d'une intelligence percutante.

Avec le renforcement de l'appui, ces acérations qui marquent la libre et forte expression de l'agressivité laissent présager des réactions pour le moins intempestives, de la susceptibilité et une attitude qui peut devenir facilement vindicative.

Pour la petite histoire, on peut également signaler que le violet, couleur de l'encre de cet autographe est une couleur qui revêt une double signification: Obstination et expiation.

Le violet est la couleur du deuil religieux. On y trouve une idée de devoir douloureux, de sacrifice et en même temps une notion de représentation, de grandeur. Le scripteur au trait violet est orgueilleux, austère, mystique. Le violet est aussi la combinaison de deux couleurs, rouge (masculin), bleu (féminin): force et douceur... Le trait en graphologie de Fanchette Lefebure (éditions Masson)

Sur la dédicace, Simenon à signé Sim... l'un de ses nombreux pseudos

 

Et pour finir trois petites citations de Georges Simenon:

«Nous sommes un peu comme des éponges qui aspirons la vie sans le savoir et qui la rendons ensuite, transformée, sans connaître le travail d'alchimie qui s'est produit en nous.»


« L'homme, c'est chez la femme que je l'ai trouvé »

«Un personnage de roman, c'est n'importe qui dans la rue, mais qui va jusqu'au bout de lui-même.»

 

 


Image Hosted by ImageShack.us

 

 

Pour en savoir plus sur Georges Simenon deux sites indispensables (parmi des milliers):

http://www.libnet.ulg.ac.be/simenon.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Simenon

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice Lucquiaud 27/02/2007 23:50

Merci Catherine pour ce résumé biographique et pour cette magnifique interprétation du script simenonesque qui ne manque surtout pas de caractère au propre et au figuré ...
Ma mère lisait beaucoup de ses romans policiers , elle aimait bienaussi Agatha Cristie autre écrivain talentueux dans le genre ...
Gros bisous des Farfadets

Alaligne 28/02/2007 10:58

tiens tu me fais penser Patrice que je n'ai pas d'autographe d'Agatha Christie... il va falloir que je fouine sur Ebay ;)Merci pour ton élogieuse critique. Gros bisous à vous

Baggins 27/02/2007 16:42

J'adore Simenon et pas que pour Maigret ..sans rien connaitre à la graphologie je trouve son écriture trés classe à l'image de l'homme qui était quand même quelqu'un ..Bisous Cath

Alaligne 28/02/2007 10:56

Ton analyse est très juste Baggins... j'aurais d'ailleurs dû signaler dans mon article le contraste saisissant entre une écriture élégante, voire un poil aristocratique et le trait engorgé, assez boueux qui montre la puissance des forces opposées chez Simenon... Bisous à toi lol

Piotr Goradd 27/02/2007 14:15

Etonnamment, ce ne sont pas les "Maigret" qui me font vibrer, mais les romans comme: Betty, l'ours en peluche ou encore strip-tease etc... Ce sont là de pures joyaux. Ce sont également mes premières lectures...

Bisous, bises et baisers.............Piotr

Alaligne 27/02/2007 14:57

Les "Maigret" ont été écrits un peu à la chaîne, comme mon article d'ailleurs le laisse entendre... Quant aux romans de Simenon, ils sont effectivement presque tous parfaitement réussis. Il n'empêche que dans l'esprit du public il demeure avant tout l'inventeur de Maigret... J'eus aimé une critique plus proche de l'article... suis exigeante... je sais ;)Smacks

marc 26/02/2007 13:32

coucou Cathy
Je suis plus proche du rose que du bleu et tu m'as ouvert les yeux merci.lol
Donc j'en ai tiré les conclusions maintenant je sais merci encore
jaguarette placide.
bisous Cathy
PS : mon dieu comment l'annoncer à ma femme.mrd

Alaligne 27/02/2007 11:36

Essaie Marc peut-être va-t-elle apprécier.... Qui sait????????? mdr lol et gros bisous

Françoise 26/02/2007 09:47

Wouahhh la belle plume! Un bon sujet, un bon point de vue et un bon style, ça fait un bon article

Alaligne 26/02/2007 11:49

Une bonne critique de toi et ma journée commence dans le rose...Merci F

Michka :0010: 26/02/2007 08:54

bon lundi Cathy ;)
:0010:

Alaligne 26/02/2007 11:49

A toi aussi Michka... big bisous

:0019: Bruno 26/02/2007 07:35

Merci pour la synthèse sur un personnage que je ne connaisais pas bien. Bonne journée.

Alaligne 26/02/2007 11:47

merci Bruno de ta visite et encore merci pour l'organisation de ton concours sur ton blog. A bientôt j'espère ...

delphine 25/02/2007 22:13

un passage très rapide alaligne: j'y reviendrai
j'ai lu dernièrement le corps sans tête... et je me disais combien ce livre était curieux au fond... curieuse écriture qui se cache derrière un style
mais sombre aussi...

Alaligne 26/02/2007 11:55

C'est tout Simenon... le style parfois un peu baclé dans ses premiers romans mais surtout le fond, l'étude des personnages et des caractères. Par hasard je viens de découvrir ce matin qu'un éditeur se lance dans la réedition complète des "Maigret"... je ne pensais pas faire hier un article aussi "actuel" 

serge 25/02/2007 21:59

Euh, d'abord la graphologie c'est pas ce que tu crois que je pense.
Cependant tu dois savoir que sur internet il existe des sites qui proposent des "tests graphologiques" en deux temps trois mouvements.
Je me suis amusé à faire celui de Simenon en répondant à un questionnaire de 15 questions. (chez http://graphotest.free.fr/cadre0.htm)
ça prend 2 minutes et ça donne ceci:

Vous êtes respectueux, possédez une bonne culture sociale et êtes une personne extravertie.
Vous ne manquez pas d'audace, vous montrez souvent impulsif et manquez souvent de patience.
Il vous arrive d'être méfiant et prudent.
Vous avez tendance à réfléchir avant d'agir, avez souvent confiance en vous.
georges, l'avenir ne vous effraie pas.
Vous vous montrez facilement enthousiaste.
Il vous arrive d'être ambitieux.
Vous préférez être optimisme, pouvez être intimidé et possédez le sens de l'analyse.
Vous possédez bien le sens de l'organisation.
georges, votre imagination dirige vos idées, vos besoins ou vos désirs.
Vous manquez parfois de méthodologie, êtes énergique et pouvez être obstiné.
Vous êtes d'esprit serein.
Pratiquer un sport ou une activité physique vous est nécessaire.
Votre entourage apprécie votre amabilité.
georges, vous êtes dévoué aux autres.
Votre sensibilité est en équilibre avec votre raison.
Vous possédez le sens pratique.
Vous vous adaptez facilement.
Vous avez de la suite dans les idées.
georges, votre activité est spontanée et constante.

C'est nul, non ? dire ça ou rien du tout ...!!!

Combien d'années d'études t'as fait déjà ?

Je préfère de loin ton article mais bon, j'ai appris ce qu'était une hampe ,un jambage, une zone médiane, un degré d'étalement, un degré de liaison, un degré d'espacement etc...
Par contre je ne savais pas que la couleur pouvait être un élément d'interprétation.

J'aime bien la troisième citation de Simenon, cela indique bien que l'écriture est une sorte de prolongement idéal de l'auteur.

Bises Cathy

Alaligne 26/02/2007 12:13

Je trouve cela NUL, SCANDALEUX, NOCIF, DECOURAGEANT, MALHONNETE, STUPIDE, GONFLANT, etc...Je me bats en permanence contre de telles pratiques... mais dis-toi qu'il y a pire encore et que des gens font de l'argent sur le dos de la crédulité sur une pseudo graphologie qu'ils ne maitrisent absolument pas...C'est l'un de mes combats... Pour Simenon, j'ai fait très soft et très léger (comme d'hab) sur l'étude de sa graphie. Oui, la couleur a son importance ;) elle donne un "ton" général à l'écriture... ce n'est pas pour rien que certaines femmes écrivent toujours en noir... certains hommes toujours en bleu pale... ils y trouvent une image qui les renvoie au travers de cette couleur à un aspect d'eux-mêmes qu'ils aiment ou qu'ils veulent donner "à voir"... Le noir est plus "viril" que le bleu pale qui transmet une image plus douce, plus tendre...Quant aux citations , ce n'est pas par hasard que j'ai choisi ces trois là... ;)On s'attendrait???? à voir toutes les femmes écrire en bleu et tous les hommes écrire en noir... hé bien non, ce n'est pas "toujours" le cas et le graphologue retient cette info comme beaucoup d'autres. Je t'embrasse Serge

marc 25/02/2007 20:12

Merci cathy pour ton dimanche afin de nous faire découvrir cet article.
Pour la petite histoire ton explication sur la signification de l'utilisation de l'encre violette m'interpelle puisque les quelques lignes qui accompagnent mes photos sur mon blog sont en mauve!!
J'avais choisi cette couleur pensant la mieux adaptée a mon fond blanc,mais là je réfléchi si je la garde.lol
bisous Cathy et super article

Alaligne 26/02/2007 12:01

Le choix des couleurs n'est jamais indifférent Marc...du moins en écriture ... mais on ne peut généraliser... rassure-toi lolLa symbolique des couleurs est culturelle. Le mauve est plus proche du rose que du bleu .... A toi d'en tirer les bonnes conclusions... mdrMerci pour tes nombreux passages et commentaires lol